Partager

Si les résultats sortis des urnes sont confirmés, le maire de la Commune urbaine de Koutiala sera Oumar Bah Dembélé de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD). Le natif de Zébala, village situé à une trentaine de kilomètres, a déjoué les pronostics et coiffé au poteau ses concurrents. Un retour aux premières amours pour M. Dembélé.

A une semaine des échéances, les derniers sondages à Koutiala donnaient soit l’alliance contre-nature RPM-URD gagnante, soit le MPR, qui faisait cavalier seul, ou encore le parti Sadi d’Oumar Mariko amarré à l’Adéma et à l’ADP/Maliba. Le conseil communal de Koutiala compte 47 conseillers.

Mais, au soir du 20 novembre, le favori caché a déjoué tous les pronostics. L’alliance constituée autour de l’UDD est arrivée en tête avec 13 conseillers, suivie de l’alliance RPM-URD 9 conseillers, le MPR est 3e avec 8 conseillers, l’Adéma-Sadi-ADP est venue en 4e position.

Selon nos informations, la tête de liste UDD, Oumar Bah Dembélé, un riche commerçant qui a fait fortune dans les transports, devra son poste de maire à sa seule popularité. En discrète alliance avec Yéléma, les Fare et le Miria, le retour triomphal du candidat de l’UDD ne surprend guère les autochtones de la Capitale de l’Or blanc.

L’homme a dirigé la mairie pendant un mandat avant de se faire piéger par le Sadi en 2009. Il avait juré de revenir. Il est réputé gros travailleur et les populations se souviennent encore de son passage. Il avait engagé de grands travaux pour moderniser le commerce, assainir et embellir la ville.

Il a beaucoup fait dans le cadre du jumelage entre Koutiala et la ville française d’Alençon. Certainement que les populations étaient nostalgiques de sa gestion. Néanmoins, cette victoire inattendue reste un coup politique pour le parti de l’ancien ministre Tiéman Hubert Coulibaly.

Zoumana Coulibaly

23 Novembre 2016