Partager

Un tribunal rwandais a décidé jeudi de maintenir en détention les deux auteurs présumés du meurtre du journaliste Jean Léonard Rugambage, tué par balles devant son domicile à Kigali le 24 juin, a-t-on appris vendredi auprès de la défense de l’un des accusés. Me Moses Shema, l’avocat de Nduguyangu( l’un des accusés)a indiqué que les accusés comptaient faire appel de cette décision.Selon la police rwandaise, Nduguyangu a avoué avoir tué le journaliste par balles, à la demande de son voisin, Antoine Karemera, rescapé comme lui du génocide des Tutsi de 1994. M. Karemera, qui clame son innocence, voulait selon la police se venger de la mort de son frère tué pendant le génocide.Le journaliste Rugambage avait été poursuivi devant un tribunal populaire gacaca pour le meurtre, en 1994, du frère de M. Karemera, mais le journaliste avait finalement été acquitté.Plusieurs organisations internationales de défense des droits de l’homme ainsi que des gouvernements occidentaux ont appelé la justice rwandaise à faire toute la lumière sur le meurtre de M. Rugambage, très critique envers le régime du président rwandais Paul Kagame.Le gouvernement rwandais a nié toute implication dans ce meurtre.AFP.