Partager

La Direction nationale de l’Emploi a servi de cadre le lundi 18 juillet 2016 aux travaux du cadre de concertation entre les structures centrales et régionales de l’emploi et de la formation professionnelle. Les travaux de ce cadre d’échanges et de partage entre les différentes régions du pays dureront cinq jours, qui vont permettre de dégager des propositions de solutions adéquates aux problèmes de l’emploi dans notre pays. C’était en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mahamane Baby, de la directrice national de l’emploi, Mme Dicko Fatoumata Abdourahamane, et des directeurs régionaux de l’emploi et de la formation professionnelle.

Dans son intervention, la directrice nationale de l’emploi, Mme Dicko, soulignera que cette rencontre s’est inscrite dans l’agenda de sa structure depuis 2014. Aussi de rappeler que le développement de compétence et l’emploi des jeunes demeure un défi pour tout le pays, qui, selon elle, est et reste toujours sans doute une alternative pour la sécurité. Cette insécurité, dira la directrice, frappe tous les pays et déstabilise tous les états fragiles comme le Mali. Pour palier à l’insécurité grandissante, Mme Dicko prône la création des emplois avec des ressources humaines compétentes, des formations professionnelles de qualité, du développement des investissements et de la technologie. C’est ainsi qu’elle laissera entendre, « l’emploi, c’est le prix de la paix, sans emploi il n’y aura pas de paix ».

Pour sa part, le ministre de tutelle, Mahamane Baby, a salué cette synergie qui se veut objective et permanente, visant à impulser les actions de promotion de l’emploi et de la formation professionnelle au niveau régional. Cependant, il indique que cela doit permettre entre autres de renforcer le cadre de concertation entre les structures nationales et régionales du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MEFP) d’une part, et entre les structures régionales, d’autre part, et aussi de partager les difficultés de mise en œuvre des activités afin d’y trouver des solutions concertées.

Pour une réponse efficace aux problèmes de l’emploi, le ministre Baby a précisé que notre pays s’est doté de deux politiques nationales en matière de formation professionnelle et d’emploi. Il s’agit de la politique nationale de la formation professionnelle, adoptée par le gouvernement en juillet 2009 et de son plan d’actions adoptée en conseil de ministres le 18 mars 2015. Le ministre a aussi indiqué que deux grands projets sont présentement mis en œuvre au niveau de son département : il s’agit du PROCEJ et du FIER. Enfin le ministre s’est dit convaincu que «sans emploi décents et durables, pas de réconciliation véritable ni de paix durable non plus ».

Sidiki Adama Dembélé
Le Républicain du 19 Juillet 2016