Partager

La diva de la chanson malienne, Mah Kouyaté N°2, que nous avons jointe au téléphone depuis Ouagadougou (Burkina Faso) en début de semaine, a démenti les fausses rumeurs de Bamako, faisant état d’un accouchement prématuré ou d’une fausse couche dont elle aurait été victime. Elle persiste et signe qu’elle attend toujours un bébé. C’est dire qu’elle est tout simplement enceinte.

Les rumeurs circulant, depuis quelques semaines, à Bamako prétendant que la diva de la musique malienne, Mah Kouyaté N°2, serait victime d’une fausse couche. D’autres disent qu’elle est victime d’un accouchement prématuré. Ces informations ont été catégoriquement démenties par l’artiste que nous avons jointe au téléphone en début de semaine depuis Ouagadougou (Burkina Faso) où elle est chez son mari, Ali Konaté.

« Effectivement, cette rumeur circule depuis longtemps et qui prétend que j’ai été victime d’une fausse couche. Il y a même des gens qui m’ont appelée pour me dire que j’ai fait un accouchement prématuré et que l’enfant se trouve dans la couveuse. Chaque jour que Dieu fait, je reçois des coups de fil de ce genre. Je dis que toutes ces informations sont fausses. Dieu merci, je suis toujours enceinte et tout va très bien ». C’est ce qu’elle nous a confié au téléphone.

Ces rumeurs sont parties du fait que Mah Kouyaté N°2 avait perdu son frère de lait du nom de Alou. Ce dernier est décédé suite à un accident sur la route de Ségou avec un autre jeune. Tous deux partaient dans la Cité des Balazans pour les funérailles du père de Sadio et Yah Kouyaté. Pour les mauvaises langues, Mah Kouyaté N°2 n’a pas pu digérer la disparution de son frère avec qui elle était très liée. D’après elles, Mah aurait piqué une crise. Ce qui l’aurait amenée à faire d’une fausse couche.

« J’ai toujours aimé mon frère. D’ailleurs, il était chez moi à Ouaga. Et il m’accompagnait lors de mes concerts. C’était vraiment un garçon qui avait de l’avenir, mais Dieu en a décidé autrement. J’ai pu supporter son décès comme tous les autres décès parce que je n’avais pas le choix. Je sais que ce n’est pas facile de supporter la disparution de celui que vous admirerez beaucoup dans la vie. Mais, il faut accepter ce que Dieu fait. C’est vous dire que je n’ai pas piqué de crise qui a provoqué de fausse couche » précisera-t-elle.

En tout cas, Mah Kouyaté se porte très bien. D’ailleurs, elle doit se rendre à partir du 4 octobre à Paris en France pour un spectacle. « A cause du mois de carême, j’ai décidé de ne pas faire des concerts parce que c’est un mois béni où on doit se consacrer à Dieu. Mais, après le Ramadan, je suis invitée en France » a-t-elle déclaré. Précisions que Mah Kouyaté N°2, n’a jusqu’à présent, pas fait d’enfant avec son nouveau mari, Ali Konaté.

Alou B HAIDARA

Bamako Hebdo du 19 Septembre 2008