Partager

Donner une autre dimension de la culture malienne par les échanges : c’est l’ambition de Magma Gabriel Konaté à travers son site : www.magmagabriel.net. Le lancement a eu lieu dimanche dans un hôtel de la place.

Insuffler un sang nouveau à la culture malienne à travers les échanges sur un site entre les promoteurs culturels du Mali et des différents pays afin d’aboutir à la création d’une fondation contre la prostitution intellectuelle, culturelle, économique, religieuse, morale est l’ambition de celui que tout le monde appelle affectueusement « Lebeau ».


L’initiative est de trois jeunes

Deux informaticiens et un graphiste qui ont estimé que Magma, qui ne cesse de se battre pour la culture malienne, mérite d’être connu sur un autre plan. Le site est conçu de telle sorte que les internautes peuvent accéder à toute la biographie et au parcours de celui qui est metteur en scène, animateur radio, comédien et même conférencier.

Le site est un espace de dialogue et d’échanges, un forum de débats, des informations sur ses expériences théâtrales et cinématographiques, mais aussi contient une rubrique qui donne la parole aux internautes qui, à travers des votes, donnent leurs avis sur les intellectuels.

Pour Magma, l’ambition avec la création d’un site web est de mettre la puissance artistique au service du produit culturel afin d’en faire une valeur marchande. Il sera aussi un moyen d’expression pour lui afin de donner un nouveau souffle à la culture car, a-t-il insisté, « la culture étant devenue un enjeu, une véritable industrie exportable. Le Mali a un avantage certain dans ce processus de mondialisation, car sa culture est originale et authentique ».

Mais, a-t-il dénoncé, l’Etat ne fait pas assez pour qu’il y ait une véritable politique au Mali. « Ont-ils oublié qu’il ne peut y avoir de développement économique sans un rayonnement de la culture social adéquat ? » Pour sa part, « Lebeau » a estimé qu’il est grand temps, pour les autorités, de prendre sérieusement en compte les questions culturelles. « Les grandes nations ont créé leur développement sur la culture ».

Pour celui qui anime l’émission sur les chasseurs « Dankoroba kakènè », « la Cour des grands », la culture est de nos jours l’élément essentiel dans le processus de développement « parce qu’elle permet de jauger les autres facteurs du développement par son caractère globalisant ».

Enseignant de formation, spécialité lettres et histoire-géographie, Magma a servi au ministère de la Jeunesse, des Sports, des Arts et de la Culture lors de la Biennale de 1980 avant d’être directeur de la Troupe dramatique « Kotéba National ».

Après ses études d’ingénieur culturel au Togo, il a été nommé directeur adjoint du Théâtre national du Mali. M. Konaté est le premier animateur de la première radio libre du Mali « Bamakan ».

Le dévouement de l’homme fait de lui l’un des artistes les plus sollicités du Mali, au théâtre comme au cinéma. Partout où est-il passé, il n’a ménagé aucun effort pour valoriser le théâtre malien. Au théâtre, le public ne cesse d’apprécier le talent du comédien dans « Bouramousso Djougou », « Wari », « Chez Tanty Jeannette », « Ansiké » , « Da Monzon », etc. Il a joué dans plusieurs films parmi lesquels « La Genèse » de Cheick O. Sissoko, « Makadam Tribu », « Salif Kéita Life », « Duel à Dafa », « Commissaire Balla ».

Amadou Sidibé

02 Septembre 2008