Partager

L’ancien conseiller d’ATT en est convaincu : en donnant sa caution au G5-Sahel, Macron neutralise les 3 puissances régionales.

Commentant le soutien du président français Emmanuel Macron à l’initiative du Sahel, le leader du parti Alliance pour le développement du Mali (ADM), Madani Tall estime qu’au moins les ex-rebelles ne pourront plus impunément défier IBK. Nous vous proposons son analyse.

« Le casse du siècle, rarement vu depuis Bonaparte. En cela, même si on ne l’aime pas, il faut reconnaitre le génie d’Emmanuel Macron. Voyez plutôt : Sur le plan des élections : 1- Inconnu il y a 3 ans, il se fait élire sans parti. 2- Il fait imploser des partis présumés indéboulonnables. 3- Il se fait élire avec une loi de travail qui avait soulevé des millions de Français contre Hollande. Au plan politique : 1- Il ramène la France au premier plan. 2- Redonne à l’Europe sa légitimité. 3- Fait main basse sur l’Assemblée nationale ce qui était fort improbable.

Concernant l’Afrique et c’est là que vous risquez de grincer des dents :
1- Il réalise un rêve vieux de 50 ans : Rétablir la présence militaire française.
2- Avec le G5-Sahel, il neutralise les 3 puissances régionales : militaire (Algérie) économique (Côte d’Ivoire), diplomatique (Sénégal) laissées hors du processus de reprise en main de l’Hinterland.

3- Il neutralise les rebelles avec des cordons militaires Mali-Mauritanie, Mali-Algérie, Mali-Niger-Burkina, avec back-up au Tchad et à Sévaré tandis que Barkhane patrouille et Minusma sert de force tampon.

Conséquence : Kouffa, Iyad Ag Ghali et Aqmi sont coupés les uns des autres. Même les rebelles, cernés, ne peuvent plus se rebeller que sur ordre de la France. Autre conséquence… Bienvenue au temps des colonies (pas de vacances évidemment) : sont caporalisés sans possibilité de recours, les pays concernés. En Attendant de voir le sort réservé à l’Afrique centrale, faisons contre mauvaise fortune bon cœur : au moins, les ex-rebelles ne pourront plus impunément (comme dirait un frère) défier notre président, qui s’il est bien conseillé prendra cette opportunité pour se rapprocher du peuple plutôt que de ceux qui le poussent à la surenchère. Dieu veille ».

A. M. C. 

Du 05 Juillet