Partager

MD, une jeune femme de 24 ans fait part de sa douloureuse expérience avec une voyante qu’elle connaissait très bien au point de devenir amie. « Elle m’a détourné mon fiancé » explique-t-elle. Suivez sa triste confession.


Avec une voix triste et émouvante, MD commence l’histoire en ces termes : « Sanata et moi, nous connaissions depuis près de 4 ans. J’ai fait sa connaissance à travers une camarade, en classe de terminale. A l’époque, elle nous a beaucoup aidé pour l’obtention de notre baccalauréat. Et depuis, nous lui faisons énormément confiance. Elle ne faisait pas partie de la classe « des arnaqueurs » dans le domaine de la voyance. Tout ce qu’elle prédisait se réalisait ! Avec les années, nous sommes devenues très proche et trop complice malgré notre différence d’âge. En effet Sanata a 10 ans de plus que moi. Avant de prendre une décision importante de ma vie, je la lui soumettais toujours et je faisais ce qu’elle conseillait. Elle était un peu comme mon Ange gardienne. » s’abstient MD avant de rentrer dans le vif du sujet.


« MS et moi sortions ensemble depuis notre tendre enfance. Nos deux familles se connaissaient très bien et étaient toutes d’avis pour qu’on se marie une fois nos études terminées. En attendant, nous étions fiancés depuis 2 ans et filons le parfait amour.


Cependant, MS ambitionnait de partir aux États-Unis pour nous y préparer un meilleur avenir. Bien vraie que j’étais du même avis, par amour pour lui, je lui ai proposé de faire recours à ma voyante et amie Sanata pour accélérer les choses. C’est de là que l’impensable est venue…


En effet, Sanata connaissait par cœur MS, pas de vue mais parce qu’il était la personne dont je lui parlais le plus. Elle savait aussi à quoi il ressemblait à travers quelques photos que je lui avais gentiment montré. Elle le savait, MS est un bel homme ! Il est le genre d’homme ni trop grand ni trop court mais tout simplement parfait. Son coté peulh, lui donne une beauté et un charisme naturels. Alors je ne voyais pas en mal à toutes les fois que Sanata me disait « qu’il est beau ton homme ! », bien au contraire, je lui répondais aisément « merci » avec un large sourire. Si seulement je pouvais deviner à cet instant ce qui lui tramait dans le cerveau ! Je jure que l’aurais fait plus attention ! Au lieu de ça, j’ai tout fait pour qu’ils se rencontrent et deviennent amis. Je savais même qu’ils se voyaient sans ma présence mais je n’ai jamais vu le mal. Après tout, elle était censée nous aider à la concrétisation de nos projets, je me disais ! Sauf que de plus en plus, ils se voyaient derrière mon dos et moins je n’étais mise au courant de l’avancement du projet « États-Unis ».


Une petite voix dans ma petite, commençait déjà à douter de la nature de la relation qu’ils entretenaient. De plus ma relation avec Sanata avait pratiquement changé. Nous étions passées de « amie-amie » à une relation formelle et flous. En quelques sortes, nous étions devenues presque des inconnus. Et MS quant à lui m’évitait constamment et inventait toutes les excuses possibles pour ne pas qu’on se voit.


Tout cela a continué jusqu’au jour où Dieu faisant bien les choses, je les ai surpris chez Sanata… »


MD s’effondre en larmes et poursuit « Quelques heures avant que je ne découvre la pire trahison, MS avait annulé une de nos nombreuses rencontres. Puis m’a dit sans s’en rendre compte qu’il devait passer chez Sanata. Ce qui m’a immédiatement interpelé. J’ai donc pris l’initiative de m’y rendre, mais un peu plus tard…


Alors, plus tard dans la soirée, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis rendue seule à l’appartement de Sanata. Je n’aurais jamais imaginé que mes yeux allaient voir ce qu’ils n’auraient jamais dû voir.


A peine je rentre dans la cours, je tombe sur la moto de MS légèrement garée comme s’il l’avait précipitamment stationné. Je suis immédiatement rentrée au salon qui n’était pas fermé. Et du salon je pouvais entendre des gémissements provenant de la chambre principale. Puisque celle-ci n’était pas fermée. J’y suis rentrée sans m’en rendre compte et… coup de théâtre, il étaient en plein ébat sexuel. C’était bel et bien mon fiancé qui couchait avec Sanata. Choquée et effondrée, je n’ai pu retenir mon cri. Les deux traitres ne se sont mêmes pas gênés, et se sont résignés à me regarder quitter l’appartement dévastée et meurtrie.


Depuis ce jour je n’ai plus jamais parlé à MS, j’ai annulé nos fiançailles sans donner d’explication à sa famille. Sanata quant à elle a essayé de me rencontrer à plusieurs reprises mais je n’ai jamais voulu. Au dernière nouvelle, MS est finalement parti aux États-Unis. J’ai même appris qu’il envisageait d’épouser Sanata. »


Soumba Diabaté

@Afribone