Partager

Le président du Collectif des Patriotes (Copa), M. Makan Konaté, a animé un point de presse , hier mercredi 27 novembre 2013, à la Maison de la presse. À l’entame de ses propos, le conférencier a réaffirmé l’attachement de son collectif à l’armée nationale et a appelé à la réconciliation au sein de cette entité. M. Konaté estime que le Mali a besoin d’une armée unie et forte au service de la nation.

jpg_une-2363.jpgSi dans quelques jours le président IBK boucle ses trois (3) premiers mois de pouvoir, le leader du Copa déclare qu’en seulement trois mois celui-là ne peut pas résoudre tous les problèmes du Mali. Il estime qu’il faut un minimum de temps pour parvenir à une gestion efficace des différentes préoccupations des Maliens.

« Le président IBK a besoin de la majorité parlementaire pour faire face aux grandes questions de la nation. Il est conscient des attentes du peuple malien », a ajouté M. Konaté. Selon le conférencier, les Maliens doivent accompagner le président IBK, afin de relever les différents défis. Mais pour arriver à de tels résultats, M. Konaté appelle le président Ibrahim Boubacar Kéïta à se débarrasser de certains ministres qulifiés d’espions et “qui sont entrain de torpiller les actions gouvernementales”. « Quand un Ministre devient espion, il n’a plus sa place dans le gouvernement. Certains ministres ne sont plus au service du peuple, mais plutôt ils sont à leurs propres services. Les uns et les autres sont au courant de la réalité des choses », a ajouté le conférencier.

En évoquant l’affaire Sanogo, qui a connu une certaine évolution hier matin, le président du Copa, qui a fait sa réputation en défendant les putschistes du 22 mars 2013, a déclaré que certains veulent à tout prix créer des problèmes au Général Amadou Haya Sanogo. Il s’agirait, selon Makan Konaté, de certains hommes politiques qui veulent affaiblir le général Sanogo, afin de faciliter le retour de l’ex-président Amadou Toumani Touré. « Même si l’ex-président Amadou Toumani Touré revient au Mali demain, le Copa portera plainte contre lui. La justice malienne doit faire venir ATT pour le juger », prévient M. Konaté.

Tougouna A. TRAORÉ

Nouvel Horizon du 28 Novembre 2013

– —

Makan Konaté du Copa face à la presse : «IBK doit se débarrasser de certains Ministres qui torpillent le Gouvernement»

Le Collectif des Patriotes (Copa) du Mali a animé une conférence de presse pour se prononcer sur la situation générale du pays. C’était hier à la Maison de la presse. Ladite conférence était animée principalement par Makan Konaté, entouré des membres du collectif. Cette sortie du Copa a permis à ses membres d’énoncer un certain nombre de préoccupations dont entre autres la gestion actuelle du pouvoir par le nouveau président, le sort qui doit être réservé à l’ancien président Amadou Toumani TOURÉ dit ATT, les conditions de l’Armée. Ils ont aussi formulé des commentaires sur la présence de la mission onusienne dans notre pays.

Avec le franc-parler qu’on lui connaît, le président du Copa, par ailleurs réputé pour son soutien sans réserve aux auteurs du coup d’État du 22 mars 2012, a déclaré que “le Mali a besoin d’une force au service du peuple” et qu’“en trois mois IBK ne peut pas résoudre tous les problèmes du Mali. Les Maliens doivent patienter”. Aussi souhaite-t-il que tous les Maliens s’impliquent pour donner au président IBK la majorité à l’Assemblée Nationale. Ce qui, de l’avis de Makan Konaté, aura l’avantage de permettre au président de la République de diriger le pays sans problèmes.

Au cours de cette conférence de presse, le président du Copa s’est voulu très clair: IBK est conscient des défis, mais il est temps qu’il se débarrasse de certains Ministres qui torpillent l’action gouvernementale, a affirmé Makan Konaté.
Sans citer de noms, le président du Copa accuse des membres du Gouvernement de trahison. “Les Ministres espions n’ont pas leur place dans le Gouvernement. A lieu de servir le pays, certains Ministres se servent…”, a déclaré le conférencier Makan Konaté. En conséquence, il invite le président IBK et le Premier ministre Oumar Tatam Ly à se débarrasser desdits Ministres.

Le président du Copa persiste et signe : “certains hommes politiques cherchent à affaiblir le Général Amadou Haya Sanogo”. A ses yeux, ce qui se passe aujourd’hui prouve, si besoin est de le dire, qu’une certaine classe politique cherche à abattre le Général Amadou Haya Sanogo dans le but de faciliter le retour de l’ancien Président Amadou Toumani Touré. Le conférencier affirme que le Copa va porter plainte pour demander à la justice de faciliter le retour d’ATT, afin qu’il soit jugé.

Laya DIARRA

Le Soir de Bamako du 28 Novembre 2013