Partager


Deux millions de dollars US, soit 800 millions de Fcfa, c’est la valeur des dons que l’ONG américaine World Luthern Relief (LWR) a remis hier au Fonds de solidarité nationale (FSN). Le matériel sera distribué entre les couches défavorisées de l’ensemble du pays. Le lot reçu par le FSN est composé d’habits pour enfants, de layettes, de kits scolaires et sanitaires, de draps, de couvertures…

Mardi, une forte délégation composée du président, du vice-président, du directeur Afrique et le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest de LWR ont été les témoins de la remise symbolique de dons à 11 bénéficiaires.

Le président de LWR, John Arthur Nunes a remis un lot de matériel aux représentants des organisations d’assistance aux malades du Sida, aux enfants orphelins infectés et affectés par le VIH/Sida.

Les Maliens rapatriés de la RDC, les femmes fistuleuses, le village de Keniégoué (Kangaba) ravagé par un incendie, l’Amaldeme, le Centre Maridié Niaré-couture, l’Umav… ont également reçu du matériel. Ces associations se sont partagées des dons d’une valeur de 53 370 894 Fcfa.

Le lot remis par John Arthur Nunes, selon le président du conseil d’administration du FSN, El hadj Sidi Konaké, n’est pas une première de LWR dans notre pays. En 2006, 45 associations pour le développement communautaire, à travers le pays ont bénéficié des dons que le FSN a réceptionnés.

Dans la même période, 26 Asaco ont été dotées en produits nécessaires aux dispensaires et aux maternités. Les écoles, à en croire M. Konaké, ont été aussi équipées en kits scolaires et autres commodités dont les élèves et leurs encadreurs peuvent avoir besoin.

Se félicitant du geste de son partenaire américain, le PCA a plaidé pour une diversification dans le jeu partenarial avec LWR. « Si l’enfant et la femme constituent les principaux bénéficiaires des dons LWR, un des besoins fondamentaux de ces deux couches se trouve être l’eau », a-t-il insisté.

Le donateur, M. Nunes, après s’être félicité du partenariat entre le FSN et LWR, a été décoré par l’association ASE-Mali ambassadeur pour la cause des couches défavorisées. Le reste de la délégation a reçu des attestations.

Amadou Sidibé

13 février 2008.