Partager

Awa Barry, 22 ans, fait partie d’un groupe de trois jeunes filles qui sillonnent les villes de Sikasso, Ségou et Bamako pour voler. Le trio s’est, à plusieurs reprises, signalé par des vols audacieux commis en plein jour. Leur particularité, elles sont toutes trois jeunes, jolies et toujours élégamment habillées.

A chacun de leurs coups, l’inspecteur Macky le Lynx et ses éléments n’ont pu que constater les dégâts. Mais comme dit l’adage, 99 jours pour le voleur et un jour pour le propriétaire. C’est ainsi qu’Awa Barry s’est fait coincer le 27 juillet alors que le vol, au domicile d’une certaine Mme Cissé Dadiala Coulibaly, était pratiquement consommé.

En effet, profitant d’une cérémonie de mariage à Faladié sokoro, Awa Barry s’est introduite au domicile de Mme Cissé alors que tout le monde se trouvait au lieu du mariage.

Awa Barry a croisé les petites filles de la maison au seuil de la porte et a eu à apprécier leurs tenues avant de monter à l’étage. C’est ainsi qu’elle a visité toutes les chambres, fracturé les armoires et les tiroirs avant de se retrouver dans la chambre de Mme Cissé. Après une fouille minutieuse, elle a enlevé un nombre important de bijoux en or et en argent qu’elle a soigneusement dissimulés sous ses habits.

Au moment de quitter la villa, elle fut interpellée par le gardien. Pris de panique, elle tenta de s’enfuir mais elle fut vite rattrapée par le vigile.

Une fois alertés de la tentative de vol, tous les gens qui participaient au mariage se ruèrent sur la voleuse. Awa Barry n’eut son salut que grâce à la prompte intervention des éléments de l’inspecteur Macky le Lynx.

Au poste de police du dixième arrondissement, après une enquête minutieusement menée, Macky le Lynx finit par découvrir qu’Awa Barry n’était pas à son premier coup et qu’elle faisait partie d’un groupe de trois voleuses qui écument les villes de Ségou, Sikasso et Bamako.

Pour le moment, les deux autres membres du groupe, Fatim et Koro, sont vivement recherchées par la police.

Awa Barry a, quant à elle, été présentée au Procureur de la République du Tribunal de première instance de la commune VI.

Pieree Fo’o MEDJO

31 Juillet 2008