Partager

Pour une deuxième fois en moins de quatre mois, Oumou Barry est encore tombée dans les filets des éléments du 10e arrondissement. Elle tentait justement de revisiter, à peine deux heures d’intervalle, le domicile d’une dame qu’elle venait de dévaliser. Elle a, malheureusement, été démasquée par une dame avant d’être rattrapée après une course-poursuite.

C’est aux environs de 13 heures, dans l’après-midi du 26 janvier, que la grande voleuse Oumou Barry avait été démasquée par une dame alors qu’elle tentait de revisiter le domicile d’une vendeuse de Faladié Sokoro qu’elle venait de dévaliser.

Oumou Barry avait réussi à s’introduire dans le domicile de la vendeuse, on ne sait pas trop comment.

Profitant du laps de temps pendant lequel celle-ci se trouvait dans les toilettes. Oumou Barry, en un tour de main, a chipé la somme de 350 000 FCFA qui se trouvait dans le sac de la dame et un téléphone portable de marque Samsung 840. Elle est, ensuite, sortie incognito de la chambre pour se rendre directement au marché pour faire ses achats.

A peine deux heures plus tard, elle revint dans les parages, mais ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’après son opération, une vieille dame l’avait vue au moment où elle quittait la maison.

Celle-ci a aussitôt crié au voleur, Oumou Barry n’a pas cherché de midi à quatorze heures pour prendre la clé des champs mais elle sera rattrapée après une course-poursuite. N’eût été l’intervention des éléments de l’inspecteur Macky le Lynx, elle allait tomber sous le coup d’une vindicte populaire.

Au moment de son arrestation, elle avait sur elle un paquet d’habits et de produits de beauté. La fouille corporelle permit aux policiers de récupérer une bonne partie de l’argent volé. Oumou Barry, qui vient tout juste de sortir de la prison de Bollé, après un séjour de trois mois, sera présentée, aujourd’hui, devant le Procureur de la République.


Bruno Djito SEGEBDJI

28 Janvier 2009