Partager

Afin d’initier les journalistes dans les actions de lutte contre les VBG/VSLC, le projet JUGE (justice pour les survivantes de violences basées sur le genre) avec le soutien financier de l’Union Européenne et l’Agence française de développement (AFP) a initié du 11 au 12 mai 2022  dans les locaux de la COMADDH une session de formation pour renforcer les participants sur les VBG (violences basées sur le genre) et les VSLC (violences en sexuelles liées au conflit).

A l’ouverture des travaux, le  Chef de projet JUGE, M. Saifoulaye Sidibé représentant de Avocat sans Frontière France au Mali, a contextualisé la formation et décliné ses objectifs . Aussi, il dira que depuis le 25 février 2020, ASF France  a démarré le projet JUGE ( justice pour les survivantes de violences basées sur le genre) en partenariat avec ASF Mali et WILDAF( women in law et développements in Africa) . Et d’ajouter que ledit projet dont l’objectif est d’améliorer la  situation des droits humains au Mali et particulièrement celle des droits des femmes en ciblant les actes de VBG et VSLC , intervient dans le district de Bamako et dans les régions de Gao, de Koulikoro, Ségou et Mopti .  Poursuivant, M. Sidibé fait savoir qu ‘en plus du renforcement de capacités d’autres acteurs de la société pour une large connaissance et compréhension des VBG :VSLC, la présente  initiée à l’intention des journalistes , va  mieux contribuer aux actions de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de la lutte contre les VBG et VSLC . En effet, les journalistes ainsi outillés sur l’ampleur et la gravité de la problématique vont pouvoir contribuer à sa lutte . Un avis partagé et salué par le représentant de la Maison de la Presse, M. Mahamadou .T . Maîga qui dira que les médias ont un rôle de premier plan dans cette lutte à travers ma production et la diffusion de l’information sur les VBG qui demeure un phénomène endémique et complexe. Durant deux jours, une vingtaine de journalistes ont bénéficié de l’expertise des pools de formateurs d’ASF Mali ( Avocat sans frontière) et de Wildaf .

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net