Partager

Partant du caractère indivisible dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, les trois pays du Sahel (Mali, Niger et le Burkina Faso), ont décidé de mettre en commun leurs efforts pour faire front commun contre ce fléau qui menace la stabilité de ces pays.
C’est pour répondre à cette préoccupation qu’une rencontre tripartite entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, se tiendra ce 24 janvier à Niamey. L’annonce avait  été faite par le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, en marge du 27e Sommet Afrique-France, tenue les 13 et 14 janvier dernier à Bamako. L’enjeu de cette rencontre est de savoir quels sont les moyens disponibles pour améliorer la sécurité dans un futur proche.
« Nous avons également pris l’engagement d’équiper nos forces armées, de leur donner les moyens pour assurer la sécurité du territoire, mais également de rechercher des moyens pour que nous puissions avoir des hélicoptères qui nous permettent d’assurer une sécurité aérienne », a-t-il déclaré.

L’Indicadeur du Renouveau du 24 Janvier 2017