Partager

La Nation a magnifié sa reconnaissance à 26 éléments de la Garde nationale en fin de mission à Mondoro et Boullikessi en décorant 3 à la Croix de la valeur militaire et 23 autres à la Médaille du mérite militaire.

La cérémonie de remise de ces médailles s’est déroulée le vendredi dernier au camp des gardes de N’Tomikorobougou, en présence du chef d’état-major général adjoint des Armées, le général Ousmane Welé et du chef d’état-major de la garde nationale, le général élysée Jean Dao.

S’il y a plusieurs manières de se battre pour son pays, ceux qui en se battant côtoient la mort au quotidien, voient leurs camarades tomber, gravement blessés, se vidant de leur sang, agonissant, transmettant leurs derniers vœux, méritent respect. Car, défendre la patrie veut dire aujourd’hui affronter les groupes terroristes, les traquer jusque dans leur dernier retranchement. Surtout protéger les populations contre les groupes armés terroristes, leur porter secours et réconfort.

Pour le chef d’état-major général adjoint des Armées, il s’agit de récompenser ces éléments qui se sont distingués pendant leur temps d’engagement opérationnel sur le terrain. «Ces distinctions sont une reconnaissance de la Nation. Elle ne sont pas un fait du hasard mais plutôt la récompense du travail  bien accompli », a indiqué le général Ousmane Welé qui ajoutera que cette médaille est aussi le mérite pour notamment ceux qui ont eu la Croix de la valeur militaire suite à leur preuve d’actes de bravoure pendant le temps de leur engagement opérationnel.

S’adressant aux récipiendaires, le chef d’état-major de la garde nationale a réaffirmé la fierté de toute la hiérarchie militaire  et de tout le personnel de la Garde nationale. «Nous sommes fiers de ce que vous avez abattu comme travail à Boullikessi et Mondoro», a dit le général élysée Jean Dao. En effet, ces éléments de la garde nationale ont réagi avec vigueur, mettant l’ennemi en  déroute, lors des différentes attaques de leurs positions.  «Portez ces médailles avec fierté. Ce ne sont pas des cadeaux», a-t-il insisté.

Le représentant des récipiendaires, le commandant Salif Bah, s’est réjoui de cette reconnaissance de la Nation tout entière avant de remercier le général élysée Jean Dao pour ses visites réconfortantes sur le terrain. Selon lui, cette récompense est un signal fort du mérite.

Source: L’Essor