Partager

Dans le monde, plus particulièrement en Afrique, les femmes sont sous représentées dans les instances de prise de décisions et sont majoritairement pauvres, parce qu’elles sont absentes au niveau des activités économiquement plus rentables.

En effet, si le développement économique à l’heure de la mondialisation constitue un défi majeur à relever par les nations du continent africain, la féminisation de la pauvreté est aussi une urgence à resoudre.

DES THEMES APPROPRIES

Dans ce continent, selon les analyses, la majorité de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, particulièrement les femmes car, la plupart des femmes vivent de l’économie informelle et très peu d’entre elles possèdent des terres ou d’autres biens leur permettant de mener une vie décente. Il faut aussi souligner les taux élevés d’analphabétisme et le manque d’accès aux facilités de crédits pour s’engager dans les activités génératrices de revenus.

C’est, fortes de cette réalité que les autorités maliennes ont choisi « le rôle et la place de la femme dans la lutte contre la pauvreté au Mali » comme thème pour célébrer la journée panafricaine des femmes de cette année. Un thème qui cadre parfaitement avec celui du secrétariat général de l’Organisation Panafricaine des Femmes (OPF): « Paupérisation du continent ,quel développement économique pour l’Afrique: Défis et enjeux », lorsqu’on sait qu’il n’y a pas de développement sans l’implication effective des femmes qui sont pour la plupart majoritaires au niveau des pays du continent africain.

LA SITUATION PREOCCUPANTE DES FEMMES

La Mali, un pays dudit continent connait aussi cette situation. Rappelons que l’économie du Mali, depuis 1960 est caractérisée par une augmentation prononcée des investissements publics essentiellement dans l’agriculture, l’élevage et la pêche, l’artisanat et le commerce. En plus, selon nos informations, durant les cinq dernières années, le taux de croissance économique qui est de 3,3% a dépassé celui de la croissance démographique qui est de 2,2%.

Et malgré ces résultats encourageants la grande majorité des Maliens vit en dessous du seuil de la pauvreté et la situation des femmes reste encore plus préoccupante. En milieu rural, les femmes s’occupent majoritairement de l’agriculture. Elles sont plus particulièrement productrices et jouent un rôle prépondérant dans le secteur rural en contribuant pour environ 80% dans l’agriculture.

Aussi, les femmes sont présentes à toutes les étapes de la production. En milieu urbain, elles sont peu présentes dans le secteur moderne, et très actives dans le secteur informel.

Il faut par ailleurs rappeller qu’au Mali, dans le secteur formel, la disparité entre homme et femme est plus évidente. Selon certaines données, les effectifs du secteur privé ne comportent que 9% de femmes contre 91% d’hommes, ceux du secteur public comptent 23,6% de femmes contre 76,4% d’hommes. A tout cela, s’ajoute l’analphabétisme avec conséquences qui influe fortement sur la situation socio économque de la femme.

VERS LA CORRECTION DE CERTAINES DISPARITES

Aussi, malgré leur rôle de productrices à part entière, le travail des femmes n’est toujours comptabilisé mais rémunéré dans le cadre des prestations de services et leur contribution au produit intérieur brut reste méconnue. Face a cette situation, le gouvernement du Mali a élaboré et a mis en oeuvre une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté dénommée cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (première et deuxième générations).

Il est nécéssaire de rappeler que toutes ces actions engagées par le gouvernement malien depuis plusieurs années ne semblent pas avoir des résultats escomptés permettant de réduire la précarité des conditions de vie des populations en général et des femmes en particulier.

D’où le choix de ce thème national « le rôle et la place de la femme dans la lutte contre la pauvreté du Mali » par le ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille en collaboration avec le secrétariat régional de l’organisation panafricaine des femmes et la commission nationale d’organisation de la journée panafricaine des femmes qui est célebrée chaque année par Mali à l’instar des autres pays du continent africain.

Cette année, la célébration de la journée panafricaine sera axée sur la mobilisation sociale, le plaidoyer auprès des décideurs, l’information, sensibilisation des populations, les conférences-débats.

Dado CAMARA

17 juillet 2007.