Partager

Le Mali, un pays subsaharien, fait face pendant la même période aux cas de méningite. Au mois de janvier passé au total, 37 cas suspects de méningite cérébrospinale dont deux décès ont été notifiés dans l’ensemble du pays.

Selon les données, la région de Koulikoro avait enregistré 3 cas dont un décès, à Sikasso on avait détecté 11 cas avec un décès; la région de Ségou, 4 cas ont été constatés à Bamako 16 cas. Les régions de Mopti et de Kayes avaient enregistré respectivement un et deux cas.

Il faut souligner que pour orienter le personnel de santé des différents niveaux du système de santé sur la mise en oeuvre d’une surveillance renforcée de la méningite à méningocoque, des procédures opérationnelles standard ont été mises en place afin de détecter, confirmer et répondre à l’épidémie de méningite due aux différents germes dans 10 pays africains de la ceinture méningitique.

Il faut par ailleurs souligner qu’en 1996 l’Afrique a été frappée par la flambée de méningite épidémique la plus importante jamais enregistrée avec plus de 250.000 cas et de 25.000 décès. Entre cette épidémie et 2002, 223 000 nouveaux cas de méningite à méningocoque ont été notifiés à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Face à cette situation, le projet vaccin Méningite (MVP) créé en 2001 a décidé de mettre au point un vaccin conjugué contre la méningite avec l’appui de la Fondation Bill et Mélinda Gates.

Produit en Inde, ce vaccin a été testé et sera bientôt introduit en Afrique et les essais cliniques se feront en Gambie et dans notre pays.

Pour cela, un atelier sera organisé à Bamako (du 09 au 12 mai 2006) afin d’élaborer un projet de plan de communication pour les deux pays en vue de faciliter les essais cliniques prévus au sein des communautés à travers le plaidoyer et la sensibilisation des populations.

Ce nouveau vaccin sera-t-il une réponse de l’épidémie de la méningite en Afrique ?

Dado CAMARA

27 avril 2006.