Partager

La CEDEAO, à travers l’Organisation Ouest- Africaine de la Santé (OOAS) a offert, le lundi 25 février, un chèque de 70 millions de F CFA au ministère de la Santé dans le cadre de la lutte contre la méningite. La cérémonie de remise a eu lieu au département de la Santé en présence du Président de la Commission de la CEDEAO, Dr Mohamed Ibn Chambas, le Dr Kabba T. JOiner, Directeur général de l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé, des ministres de la Santé, Oumar Ibrahima Touré et du Développement social et des personnes âgées, Sékou Diakité et des directeurs des services centraux du département de la Santé.

C’est au cours d’une cérémonie modeste, mais pleine de signification, que le Dr Ibn CHambas, Président de la Commission de la CEDEAO, a remis au ministre de la Santé un chèque de 70 millions de F CFA. Dans nos murs depuis le mois de janvier 2008, la méningite est en train de défrayer la chronique. Avec plus de 257 cas dont 27 décès du 1er janvier au 24 février, la situation est, de plus en plus, préoccupante pour l’organisme sous-régionale. C’est pourquoi, la CEDEAO n’a pas hésité à mettre à la disposition de notre pays 70 millions de F CFA pour renforcer le dispositif mis en place par le département de la Santé.

Prenant la parole en premier lieu, le Dr Ibn Chambas, Président de la Commission de la CEDEAO, a estimé qu’il est normal que son organisme, à travers l’OAAS, se tient aux côtés de notre pays face à la flambée de la méningite qui sévit en Afrique de l’Ouest .

Pour lui, c’est un geste de solidarité destiné à appuyer et soutenir le Mali pour l’acquisition rapide de vaccins.

Dans son mot, le ministre de la Santé a tenu à remercier le donateur. «Comme vous le savez, l’Organisation Mondiale de la Santé avait prédit que 2008 sera une année épidémique. C’est ainsi que, de janvier à nos jours, on dénombre des centaines de victimes dues à la méningite dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et du centre. C’est le cas du Burkina Faso, du Niger et, dans une moindre mesure, de notre pays. Il est donc tout à fait logique que la CEDEAO puisse veiller sur la santé des populations en apportant son soutien aux pays à travers l’Organisation Ouest Africaine de la santé (OOAS)» a estimé le ministre.

Il a au nom du Président de la République, Amadou Toumani Touré, en celui du gouvernement malien, remercié la CEDEAO et l’OOAS pour leur accompagnement dans notre croisade contre la méningite.

Ramata TEMBELY

26 Février 2008.