Partager

Le vol, qu’il soit fait en cachette ou à visage découvert, est condamné par l’Islam. Frères musulmans, éloignons nous de toutes formes de vol.

Il faut respecter le bien public comme l’a recommandé l’islam. Au delà de la religion, un bon citoyen doit respecter le bien public. Imaginez un tant soit peu, la vie sans eau potable et sans électricité.

Aujourd’hui, ces deux éléments sont indispensables à la vie. Ceux qui volent l’eau et l’électricité, que diraient-ils si on les surprenait ?

Ce serait une grande humiliation pour vous personnellement mais aussi pour votre famille. Le bon musulman ne doit pas accepter de vivre dans une telle situation a déclaré le célèbre prêcheur Aboubacar Camara.

Thierno Hadi Thiam de déclarer : «c’est une œuvre religieuse, de lutter contre la fraude de l’eau et de l’électricité. C’est un devoir pour tous les musulmans».

C’est en ces termes que les imams de Bamako, sous la couverture du HCIM dans le cadre de la journée de lutte contre la fraude en eau et électricité, ont dénoncé avec vigueur le vol qui menace l’équilibre financier de EDM-SA mais qui est aussi un danger potentiel pour la sécurité des personnes et des biens.

Cette croisade contre la fraude est partie du Centre culturel islamique de Hamdallaye le 16 octobre dernier. Elle a pour objectif d’augmenter le taux de facturation de 1,7 % par an pour l’électricité et de 1,5 % par an pour l’eau.

La stratégie consiste à privilégier les actions préventives et faire le contrôle des points de livraison chez les clients suivi de la mise en conformité des branchements afin de réduire considérablement les fraudes.

A EDM sa, le taux de perte non technique enregistré en décembre est estimé à 10,30 % en électricité et 9,40 % en eau. Les pertes liées aux fraudes engendrent un manque de produit d’exploitation de plus de 6 milliards de FCFA en électricité et plus de 1,324 milliard en eau largement supérieur à la perte d’exploitation prévue en 2006.

Selon Adoulaye Dicko, directeur de l’Ethique de l’EDM SA, les pertes réduisent fortement les revenus de l’entreprise et de l’Etat et en plus augmentent les charges d’exploitation.

Dans la seule journée du dimanche les contrôleurs de EDM SA ont débusqué 25 compteurs branchés de façon illicite.

Abdoul Karim KONE

19 octobre 2006.