Partager

Ils sont trois prévenus, à savoir Moussa Doudou Haïdara, économiste de son état, Siaka Samaké, déclarant en douane et Samba Soumaré, gestionnaire, à comparaître ce mardi devant le tribunal de première instance de la commune III du District de Bamako pour répondre aux accusations d’atteinte aux biens publics.

L’affaire avait défrayé la chronique, il y a deux années, plus précisément en février 2006 lorsque Moussa Doudou Haïdara a fait du faux par la fabrication de tout ou une partie de documents portant sur la demande d’exonération, en date du 17 février 2006, pour l’importation par le Programme d’appui aux services agricoles et aux organisations paysannes (PASAOP) de 15 000 tonnes d’engrais urée adressée au Directeur général, des douanes et l’attestation de propriété en date du 27 février 2006 établie par le PASAOP au profit de la société « Gnoumani SA« , toutes les deux signées au nom du Coordinateur-adjoint du PASAOP, Birama Kéïta.

Quant à Siaka Samaké, il lui est également reproché d’avoir fait du faux en déposant au niveau du service courrier de la direction générale des douanes, la lettre non authentique falsifiée par Moussa Doudou Haïdara pour les mêmes motifs cités ci-dessus évoqués.

Enfin, s’agissant de Samba Soumaré, il lui est reproché de se rendre complice des faits reprochés aux deux susnommés par la fourniture d’une feuille de papier à en-tête et avec logo du PASAOP qui a servi de faux document, de demande d’exonération et de n’avoir pas dénoncé les délinquants auprès des responsables du PASAOP. Des faits prévus et punis par le code pénal.

Dans cette affaire, la partie civile est représentée par les services des douanes représentés par l’ancien Directeur général, Cheick Kéïta, le PASAOP représenté par son Coordinateur Abdoulaye Touré et la direction du service du contentieux de l’Etat avec des témoins comme Kalifa Abba Kéïta, Inspecteur de la jeunesse de son état, Modibo Maïga et Issa Traoré, tous deux inspecteurs des douanes, Yacouba Sangaré, employé par BATTRA Transit, Abdrahamane Cissé, administrateur civil et Koro Doumbia, un contrôleur des douanes.

Chahana TAKIOU

11 Mars 2008.