Partager

Après l’arrestation du président de l’APCAM, Bakary Togola, le procureur de la République près le tribunal de Grande Instance de la CIII de Bamako, en charge du Pôle Economique et Financier, Mamadou Kassogué, a lancé, le 16 septembre dernier un appel à témoin surl’affaire dite des ‘’Avions cloués au sol’’. On peut ne pas le croire, la hargne de ce magistrat respecte en toute lettre la vision du président IBK, qui a toujours regretté le mutisme de la justice à conduire au bon port les dossiers sur les malversations financières et la corruption.

La nouvelle des ‘’ avions cloués’’ a été mise sur la place publique d’abord par le président de la République lors d’un entretien donné à une presse étrangère. Peu de temps après, le président de la Commission de Défense de l’Assemblée Nationale du Mali, l’a confirmé avec des expressions plus inquiétantes. « … je me demande si, on n’a pas été floué à l’achat… ». Par qui ?

Pour l’instant, aucune réponse claire et précise n’a été donnée à cette question. Mais, une chose est sûre, pour tout le peuple malien, l’achat des avions, qui sont dits ‘’ cloués au sol’’ sent des odeurs de magouille.

En tout état de cause, le président de la République, a déclaré haut et fort, à tous ceux, qui veulent l’entendre que toute la lumière sera faite sur ce dossier.

Cette déclaration, au regard du rythme de fonctionnement de l’appareil judiciaire actuellement est loin d’être vide de tout sens. En effet, l’imperturbable Procureur en charge du Pôle Economique et Financier, Mamadou Kassogué, a déjà pris le dossier en main.

En effet, ce dernier, s’est forgé l’admiration du peuple à travers l’affaire de détournement des ristournes des paysans. Après une analyse concluante de tous les documents autour de cette affaire et ayant établi des soupçons de détournement, le Procureur Kassogué, a ordonné l’arrestation du présumé auteur. Il s’agit bien de Bakary Togola. Certains n’en croyaient pas. Pourtant, le ‘’ grand’’ Bakary Togola, qui se croyait presque intouchable séjourne à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako (MCA).

Après ce baptême du feu, le procureur Kassogué veut désormais mettre les grappins sur les ‘’gros poissons’’ de la marre de détournement autour de l’achat des avions qui sont dits ‘’ cloués au sol’’.

Dans un avis publié à la date du 16 septembre 2019, il a lancé un appel à témoin autour de ce dossier.

Le Procureur Kassogué, a soigneusement mentionné sur cet avis que des enquêtes ont déjà débuté à son parquet sur cette affaire. Selon lui, pour donner un coup d’accélérateur à ces actions déjà posées par ses soins, il est important que les citoyens jouent leur partition. « J’invite toutes les personnes dépositaires d’informations et de documents relatifs audit sujet, de bien vouloir les porter à ma connaissance ou à les mettre à ma disposition, y compris sous l’anonymat »-souligne-t-il.

Par ailleurs, il dira dans cet avis que la même demande est formulée concernant toutes les autres enquêtes en cours au niveau de sa structure. Car dit-il, le seul objectif du Pôle Economique et Financier de Bamako est de satisfaire la soif de justice du peuple.

Par ailleurs, cet appel du Procureur Kassogué coupe le sommeil à beaucoup de cadres véreux. En tout cas, si cette enquête se montre concluante, des ‘’grosses têtes’’ vont tomber.

Ce qui est bien de noter est le fait que le juge Kassogué, comme son ainé Sombé Théra dans les années 1990 a les coudées franches de son ministre de tutelle et des plus hautes autorités. C’est pourquoi il reste imperturbable devant l’éternel.

La seule question qui taraude les esprits maintenant est de savoir : après Bakary Togola, qui séjournera encore à la MCA ?

Par Mariam SISSOKO
Le Sursaut du 30 Septembre 2019