Partager

Le gouvernement fédéral allemand demande au Bundestag (parlement allemand) de prolonger de trois mois la participation de la Bundeswehr à la Minusma. Tous les partis y sont favorables, hormis l’AfD et Die Linke. Le sujet a suscité un débat animé mercredi dernier. Pour les sociaux-démocrates, il faut prolonger la mission, mais en augmentant les exigences vis-à-vis des autorités maliennes dont la volonté de lutter contre la corruption est mise en doute.

Niels Annen, du SPD, déclare à la tribune que le processus de paix doit être appliqué et « qu’enfin la réforme de la constitution ait lieu. Il faut impliquer davantage la société civile, et là nous pouvons aider aussi par le biais de nos fondations politiques actives sur place. Et puis une loi électorale avait été promise, or elle n’existe toujours pas. Enfin, il faut que le gouvernement malien soit prêt à combattre fermement la corruption. »

L’AfD ne comprend pas pourquoi envoyer des soldats allemands se faire tuer en Afrique (ici: hommage organisé en juillet dernier dans la ville de Fritzlar à deux pilotes de la Bundeswehr tués dans le crash de leur hélicoptère Tigre)
Rüdiger Lucassen, de l’AfD, le parti de la droite populiste entré en septembre au Parlement, ne comprend pas pourquoi envoyer des soldats allemands se faire tuer en Afrique, pour un Mali, en cours, selon lui, d’ « afghanisation ».

Il interpelle la ministre:  » Quels sont, concrètement, vos objectifs ? A quelle échéance ? Et quel est réellement l’intérêt de l’Allemagne : la stabilité du Mali ? L’unité du Mali ? Ou s’agit-il, avant tout, de prêter main forte à nos amis français ? »

L’extrême-gauche dénonce le soutien à la mission Barkhane lancée par la France pour défendre ses propres intérêts et non pour venir en aide aux Maliens, selon Die Linke
Et la députée de gauche de déclarer que le gouvernement ferait mieux d’investir dans la lutte contre la pauvreté des Maliens « plutôt que de dépenser 6 millions et demi d’euros dans une web-série » destinée à inciter les Allemands à s’engager dans l’armée pour partir au Mali. Die Linke réclame que les soldats de la Bundeswehr soient retirés du pays. Le vote aura lieu en début de l’année prochaine.

Rassemblés par MD avec DW

Du 24 Novembre 2017