Partager


11 décembre 1946-11 décembre 2006 : le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) a 60 ans. Un événement célébré avec faste au Mali.

« Femmes et enfants, le double dividende de l’égalité des sexes ». C’est sous ce thème que l’Unicef a célébré son 60e anniversaire et la Journée internationale de la radiotélévision en faveur des enfants. L’événement a eu lieu hier dans la salle des banquets du Centre international des conférences de Bamako sous la présidence de Mme Touré Lobbo Traoré.

Au programme de cette symbolique manifestation des sketches sur la scolarisation des filles et le VIH/Sida, présentés par le Gouvernement des enfants de l’école de Dravéla II. Il y a aussi une communication de Mme Kané Nana Sanou, président du Groupe Pivot/droit et citoyenneté des femmes.

Celle-ci a porté sur les recommandations du Comité des Nations unies pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (Cedef). Elle a mis en exergue les avancées et les retards par rapport à la promotion des droits de la Femme au Mali.

La manifestation a aussi été marquée par plusieurs allocutions dont celle du représentant de l’Unicef au Mali, Marcel K. Rudasingwa. Après avoir rappelé le contexte de la naissance de la coopération Mali/Unicef, il s’est appesanti sur les dates clefs de ce partenariat fructueux.

Par rapport au thème de cette célébration, il a souligné que « l’égalité des sexes produit un double dividende car elle bénéficie aux femmes et aux enfants… Lorsque les femmes ont la possibilité de vivre pleinement et d’être productives, les enfants et les familles prospèrent ».

Pour lui, des actions de son organisme comme l’éducation, le financement, la législation, les quotas législatifs, l’automatisation des femmes par leurs sœurs, la mobilisation des hommes et des garçons, l’amélioration des recherches et des données… sont « des interventions importantes susceptibles de favoriser l’égalité des sexes ».

Quant à la vice-présidente du Parlement national des enfants, Mlle Oury Koné, elle a touché du doigt les actions remarquables réalisées par l’Unicef au Mali. Il s’agit, entre autres, de l’initiative de l’Ecole amie des enfants et amie des filles, le soutien aux actions menées en faveur de la défense et de promotion des droits des enfants, le projet Oxyjeunes…

« La célébration des 60 ans doit être une date historique pour tous les agents de la promotion des droits de l’enfant… Seule l’union fait la force et seule la synergie des actions en faveur des enfants peut aboutir à des résultats satisfaisants », a souligné Mlle Koné de Ségou.

Dans son témoignage, Malick Sène (ancien représentant de l’Unicef et actuel secrétaire exécutif du Haut conseil national de lutte contre le Sida), s’est appesanti sur les initiatives nationales dans la lutte contre la pandémie du VIH/Sida. « Ces efforts, soutenus par les bailleurs de fonds, ont permis au Mali de mettre sous traitement en décembre 2006, 10 500 personnes sur les 22 000 malades du Sida, soit 50 % de nos besoins de couverture. L’objectif fixé aux pays africains par l’OMS est de 25 % d’ici 2010… Mais les défis restent grands pour vaincre ce fléau », a-t-il souligné.

Avant de souffler sur les bougies de ce 60e anniversaire, l’épouse du chef de l’Etat a rappelé les actes concrets posés par le gouvernement du Mali pour améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants. Il s’agit, entre autres de la ratification du Cedef, la création d’un Parlement national des enfants…

Les différentes interventions ont été émaillées de prestations des Jeunes espoirs de la musique malienne et de la cantatrice Assa Kida. L’Unicef a aussi profité de l’occasion pour proclamer les résultats du concours radiophoniques (voir encadré) organisé entre les enfants/journalistes en partenariat avec l’Urtel et l’ORTM.

Moussa Bolly


Jamana honoré

Les résultats du concours radiophonique organisé par l’Unicef, l’Urtel et l’ORTM ont été proclamés hier à l’occasion de la cérémonie marquant le 60e anniversaire de l’Unicef et la Journée internationale de la radiotélévision en faveur des enfants. Compétition organisée dans le cadre de la campagne « Unissons les enfants contre le Sida », elle était ouverte aux enfants/journalistes des radios participant au projet « Oxyjeunes », « la radio pour et par les enfants ».

Le jury, présidé par Mme Youma Kéita de la radio rurale de l’ORTM, a statué sur les réalisations en se fondant sur le règlement intérieur du concours. Le respect de ce document, la créativité, l’originalité et la qualité du son étaient les critères de jugement des œuvres présentées.

Ainsi, le 1er prix Oxyjeunes est allé à la radio Jamana de Mopti avec Ismaël Cissé. La seconde et la 3e places ont été enlevées respectivement par la Radio Kéné de Sikasso et la Chaîne II de l’ORTM. Quant à la Radio Fôkô de Ségou, elle a reçu le prix d’encouragement avec Mlle Oury Koné.

Les différents lauréats ont reçu des appareils de reportage, des cassettes, des radios, des pantalons, des moustiquaires imprégnées, des tee-shirts… offerts par l’Unicef, la Fondation pour l’Enfance et l’Association Agir.

M. B.

12 décembre 2006.