Partager


Australopithèque découvert en 1974 dans la région de l’Afar, près de la frontière djiboutienne, au cours d’une mission à laquelle participaient les chercheurs Yves Coppens, Donald Johanson et Tim Wite.

Baptisée ainsi en référence à une chanson des Beatles en vogue à cette époque, Lucy apporta un éclairage nouveau dans l’univers touffu des fossiles d’Australopithèques. Pour la première fois, les chercheurs disposaient d’un grand nombre d’ossements (52) permettant notamment d’étudier l’apparition de la bipédie.

Lucy vivait il y a 3,5 millions d’années, possédait un cerveau de près de 400 cm3 et devait peser une trentaine de kilos pour un mètre de hauteur. Elle grimpait aux arbres et marchait sur ses deux jambes en se tenant courbée.
Ayant les mains libres, elle pouvait transporter des objets. On pense, que contrairement aux autres

Australopithèques, elle menait une vie sociale, ce qui aurait favorisé son évolution. Depuis, sa découverte a été une suivie de celles d’Abel et de Ramidus, Australopithèques plus anciens, dont le plus âgé, Ramidus, commence tout juste à montrer un tournant vers les caractères humains.


Source D. de l’Afrique

26 JANVIER 2009