Partager

Le nombre de Sud-soudanais ayant trouvé refuge en Ouganda voisin pour fuir la guerre civile dans leur pays a dépassé le million, a annoncé jeudi le HCR, pour qui cette crise ne semble pas près de prendre fin.La guerre civile déclenchée en décembre 2013 a poussé en moyenne 1.800 Sud-soudanais par jour à traverser la frontière vers l’Ouganda depuis un an, pour la plupart des femmes et enfants fuyant des « violences barbares », selon le HCR.Outre le million de Sud-soudanais ayant fui en Ouganda, au moins un autre million a trouvé refuge au Soudan, en Ethiopie, au Kenya, en RDC et en Centrafrique, selon des données de l’ONU.Deux autres millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays, sans l’avoir quitté.En juin, le PAM a dû réduire les rations pour les réfugiés du pays. Les docteurs, infirmières et médicaments manquent aussi. La scolarisation est aussi très affectée.L’Ouganda a longtemps été considéré comme l’un des pays au monde offrant l’environnement le plus favorable aux réfugiés. Il leur garantit la liberté de mouvement, le droit de travailler et un terrain sur lequel s’installer.Mais l’ampleur de la crise a eu un impact sur l’hospitalité des populations locales, qui ont commencé à durement ressentir la présence des réfugiés. Or ceux-ci semblent décidés à rester, aucune issue à la guerre ne se profilant à l’horizon.AFP.