Partager

Le parti d’opposition Alliance démocratique a saisi mardi la Haute Cour de justice de Pretoria pour obtenir la réactivation des poursuites visant Jacob Zuma. Tous les partis rivaux de l’ANC ont dénoncé la décision du parquet général d’abandonner les poursuites contre le favori dans la course à la présidence, Jacob Zuma, qui était visé par 16 chefs d’inculpation dans une affaire de ventes d’armes impliquant le groupe français Thalès. Le parti de Zuma devrait emporter haut la main les élections générales dans deux semaines. La chef du parti Alliance démocratique, Helen Zille, a déclaré hier que la décision du procureur national Mokotedi Mpshe était irrationnelle et contraire à la Constitution. Elle a remarqué que Mpshe avait intérêt à prendre une décision qui ferait les affaires de Zuma car Mpshe est seulement procureur général intérimaire, il sera conforté ou non dans son rôle par le futur président du pays ; c’est-à-dire sauf accident grave Jacob Zuma. Mais la Haute Cour se penchera sur la requête en annulation de Zille en juin seulement et elle a peu de chances d’aboutir. Bref, médias et opposition auront bon s’égosiller, ils ne parviendront pas à gêner Zuma alors qu’il foule le tapis rouge de la victoire. (Rfi)