Partager

Arrêter les dealers de drogue, empêcher la circulation fluide de la drogue au Mali surtout dans la commune 2 de Bamako et autres produits nuisibles pour le bien-être de l’humanité et de la société, telles sont des missions prioritaires que le troisième arrondissement à sa tête le commissaire Sadio Konon Tomoda, se sont assignées. La faible circulation de la drogue à Bagadadji sera très bientôt une réalité grâce à l’opération Tourbillon, lancée par ledit commissariat et ses proches collaborateurs ce jeudi 01 Avril 2021. Sadio Konon Tomoda nous explique en quoi consiste cette opération tourbillon. Interview.

– Comment et pourquoi est née cette opération tourbillon ? 

SKT: Nous avons mené déjà plusieurs opérations ici dans la commune 2, nous avons interpellé et arrêté plusieurs dealers de drogue avec une quantité importante des stupéfiants. Qu’est-ce que nous remarquons après leur arrestation, puisqu’ils sont nombreux, quand ils arrivent devant le parquet avec les produits, ils nient tous d’être les responsables. Face aux limites de ces opérations, nous avons décidé de monter celle intitulée « Le Tourbillon ». Pourquoi l’opération tourbillon ? Elle consiste à faire également des descentes chez les dealers de drogue à partir des informations précises, vérifiées et approuvées. Nous ciblons les grandes têtes des dealers, nous partons à leur recherche en prenant leurs mains dans le sac. Ceci étant fait, seul, le chef des dealers ne pourra pas nier les faits qui lui sont reprochés contrairement à l’autre méthode de descente. Cette opération peut être déclenchée à tout moment, dans n’importe quel arrondissement qui n’est celui de la commune 2. 

Cette opération a été lancée le Jeudi 01 Avril 2021. A-t-elle porté ses fruits ? 

SKT: A la veille, c’est-à-dire mercredi, nous avons effectué une descente à Bagadadji, à la suite de la personne interrogatoire concernée, nous avons démantelé un autre réseau de dealers de drogue et des produits pharmaceutiques illégaux à Bozola. La valeur de ces produis atteint presque la somme d’une dizaine de millions. 

– Avez-vous le soutien de votre hiérarchie pour cette opération de taille ? 

SKT: Quand nous avons lancé cette opération, nous avons entrepris plusieurs démarches notamment près des familles fondatrices de Bamako à Niarela et les familles Touré qui nous soutiennent. Nous avons tout le soutien du parquet qui est informé avant et après l’opération. Et nous coordonnons également avec le secrétaire général de la police nationale. Nous n’oublions pas la jeunesse de Bagadadji qui nous soutient durant cette opération. 

– Quelle est et sera la finalité des produits saisis au cours de cette opération tourbillon ? 

SKT: C’est la destruction à ma présence.

Adama Sanogo

@Afribone