Partager

Jeudi 30 novembre, la cérémonie de lancement officiel de Orange-Mali a eu lieu.
En effet, la société privée de téléphonie mobile Ikatel (I ka téléphone en bambara ou ton téléphone en français), est devenu Orange-Mali.

Aussi, pour l’occasion, une conférence de presse a été animée par les responsables de la société Ikatel, le président du conseil d’administration, Cheick Tidiane MBaye, le directeur général, Alioune N’Diaye, la directrice commerciale Mme Coumba Sangaré et leur partenaire, représenté par le vice-président du conseil d’administration de Orange, chargé de la zone Afrique, Marc Renward.

Dans le cadre de son plan stratégique dénommé nouvelle expérience des télécommunications, le groupe Francetélécom a décidé de commercialiser l’ensemble de ses produits et services sous la marque Orange.

C’est dans ce cadre et compte tenu de l’intérêt stratégique que représente l’adoption de cette marque, qu’Ikatel a saisi l’opportunité formidable qui lui est offerte de devenir Orange-Mali et de commercialiser tous les produits et services sous une marque internationale a expliqué, le directeur général, Alioune NDiaye. Ainsi, ses clients, rejoignent la famille de plus de 100 millions de clients à travers le monde avec une forte présence en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Sénégal.

Ikatel selon les différents intervenants, en passant à Orange, gagne de nombreux avantages comme l’acquisition d’une identité distincte mondialement reconnue, la capitalisation des acquis d’une marque, l’accès à un pôle de compétences et enfin l’opportunité de s’approprier le catalogue de produits et services innovants développés par la marque Orange pour les mettre à la disposition du public des produits et services innovants, correspondant à leurs besoins en tenant compte de leur pouvoir d’achat.

Créé en 2002, Ikatel a participé à la « démocratisation » du téléphone dans notre pays. L’opérateur affirme que le coût de communication a considérablement baissé, que les communications internationales coûtent maintenant six fois moins chères qu’il y a trois ans et figurent parmi les plus basses d’Afrique.

Aujourd’hui, plus de 600 localités sont actuellement couvertes par Ikatel. Les comptes d’Ikatel créditent la société de 980.000 clients contre 100.000 en 2003 dont 50.000 pour le fixe.

La société se prévaut du recrutement de jeunes cadres maliens résidents et de la diaspora et a généré la création de 250 emplois directs et de 7000 emplois indirects (distributeurs de cartes, vendeurs de matériels de téléphonie, gérants de télécentres, agents spécialisés dans la construction des sites, etc…)

Enfin, en fin 2004, Ikatel a instauré l’actionnariat salarié, qui permet au personnel de participer au capital de l’entreprise. Les investissements cumulés de la société atteignent 136 milliards de Fcfa.

1er décembre 2006.