Partager

Le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU a annoncé mardi qu’il va établir un pont aérien depuis Douala au Cameroun jusqu’à Bangui en Centrafrique alors que l’organisation est à court de nourriture à distribuer aux déplacés dans le pays. « La date du pont aérien n’a pas été fixée, mais c’est imminent », a expliqué à Genève une porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs. « Un Boeing 747 va faire une rotation journalière avec une capacité de transport de 100 tonnes à chaque rotation. L’idée est d’avoir 2.000 tonnes de nourritures qui utilisent ce mode de transport et qui soient transportés à Bangui au cours du mois de février », a indiqué la porte-parole, lors d’un point presse. Cette pénurie de réserves alimentaires tient au fait que depuis le 6 janvier les camions transportant la nourriture du PAM s’arrêtent à la frontière de la RCA avec le Cameroun, les conducteurs de camions commerciaux refusant de traverser la frontière sans escorte en raison de l’insécurité. Fin janvier, une première escorte de la force africaine en Centrafrique (Misca) s’était rendue à cette frontière permettant à 10 camions de voyager vers Bangui. Mardi, une nouvelle escorte de la Misca est attendue sur place, alors que 43 camions transportant de la nourriture du PAM sont bloqués à la frontière. AFP