Partager

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) réclame 700.000 dollars (533.000 euros) pour des réfugiées venues de la RD Congo et installées depuis fin octobre dans la Likouala (extrême-nord du Congo), a indiqué lundi son représentant au Congo.« Nous avons encore des besoins énormes en ce qui concerne la santé de la reproduction qui s’élèvent à 500.000 dollars. En ce qui concerne les violences faites aux femmes, nous enregistrons 2 à 3 cas par semaine; il nous faut au moins 200.000 dollars d’ici à la fin de l’année pour les prévenir », a déclaré David Lawson, à la presse au terme dune mission de terrain.Le 10 juin dernier, le Congo, la RD Congo et le Haut commissariat de lONU pour les réfugiés (HCR) ont signé un accord de rapatriement volontaire des réfugiés qui conditionnent leur retour par « la démilitarisation » de l’Équateur.« Au moment où nous parlons rapatriement, il ne faut pas baisser la garde au risque d’avoir une crise dans la crise. Nous appelons donc la communauté internationale à redoubler d’efforts », a insisté David Lawson.AFP.