Partager

Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté jeudi la prolongation d’un an du mandat de la force paix ONU-Union africaine au Darfour après avoir débattu de l’épineuse question d’une possible inculpation du président soudanais Omar el-Béchir pour génocide. Les Etats-Unis se sont abstenus de voter la résolution 1828 adoptée à l’unanimité. Les 14 autres membres du Conseil de sécurité ont voté pour la prolongation du mandat qui est arrivé à expiration ce jeudi. La résolution demande également aux états membres de l’ONU de « s’engager » à fournir des hélicoptères et autres moyens matériels nécessaires à la Minuad. L’ambassadeur britannique John Sawers, dont la délégation a présenté la résolution, a regretté que « le manque de temps ait empêché d’aborder les problèmes soulevés par une délégation« . La délégation américaine avait présenté des objections au compromis obtenu mercredi.