Partager

Le Haut commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a félicité mercredi le Sénégal pour le déroulement « pacifique, libre et transparent » du second tour de l’élection présidentielle et exhorté le Mali et la Guinée-Bissau à suivre son exemple.(…) « Le Mali a également une bonne pratique en matière d’élections démocratiques au cours des deux dernières décennies et j’espère qu’il reviendra sur cette voie dès que possible », a-t-elle ajouté en référence au pays où une junte militaire a pris le pouvoir par un coup d’État la semaine dernière. L’appel de Mme Pillay intervient alors que la junte a annoncé mardi soir l’adoption d’une nouvelle Constitution, qui stipule qu’aucun membre de la junte et de son futur gouvernement ne sera autorisé à être candidat aux élections législatives et présidentielle que le nouveau pouvoir prévoit d’organiser. Cet « acte fondamental » ne précise ni la date de ces scrutins, ni la durée de la transition. Concernant la Guinée-Bissau, Mme Pillay a estimé que le premier tour de l’élection présidentielle, le 18 mars, avait été « tendu mais heureusement, sans violence à la fin ». « Il est essentiel que le second tour soit également libre, transparent et sans violences« , a-t-elle souligné , alors que l’opposition a menacé de ne pas y participer. AFP.