Partager

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé lundi les présidents du Soudan et du Soudan du Sud, Omar el-Bechir et Salva Kiir, à « se rencontrer dès que possible » pour réduire les tensions entre leurs deux pays. Dans un communiqué, M. Ban se déclare « très inquiet des combats qui continuent le long de la frontière ». Il réitère son appel aux deux gouvernements à « cesser les hostilités immédiatement et à appliquer les accords déjà conclus sur la sécurité, la délimitation de la frontière et (la région disputée) d’Abyei ». Un sommet entre les deux présidents avait été annulé à la suite des affrontements de la semaine dernière. Les 26 et 27 mars, les deux voisins se sont livrés des combats d’une ampleur sans précédent depuis l’indépendance du Soudan du Sud en juillet. Lundi, les ministres de la Défense des deux pays se sont rencontrés à Addis Abeba pour un premier face-à-face depuis ces combats qui se sont déroulés dans des régions frontalières riches en pétrole. AFP.