Partager

L’OMS a jugé mardi prématuré de faire des prédictions sur l’évolution de l’épidémie d’Ebola qui touche la RDC et que Kinshasa estime « en bonne voie d’être maîtrisée ». « Le nombre de cas et de morts progresse à un rythme similaire à ce que l’on a vu lors de récentes épidémies d’Ebola dans ce pays », indique l’OMS dans un communiqué diffusé à Kinshasa. L’épidémie d’Ebola qui touche le pays s’est déclarée mi-août dans une région enclavée de la province de l’Equateur (Nord-Ouest). C’est la septième épidémie depuis l’apparition de cette maladie, en RDC, en 1976. Dans un message transmis à l’AFP, le ministre de la Santé congolais, Felix Kabange Numbi, a indiqué mardi soir qu’elle avait fait 41 morts et que l’on comptait désormais 68 cas suspects, probables ou confirmés. « Le dernier cas positif date du 18 septembre », a-t-il ajouté, indiquant que 13 personnes testées positivement avaient guéri. Pour l’OMS, « l’un des défis les plus difficiles à relever pour comprendre et maîtriser l’épidémie est l’isolement de la zone affectée », dans la forêt équatoriale à plus de 800 km au Nord-Est de Kinshasa. L’agence onusienne note que l’« un des meilleurs atouts [pour combattre la maladie] est le haut niveau d’engagement et de dévouement ». AFP