Partager

406.jpg

« Quand un bébé naît dans la famille, le cercle familial s’agrandit et apporte avec lui joie et espérance au sein du couple », dit le penseur. La Commune VI du District,
puisque c’est elle qui dispose de terreau fertile pour la réalisation des logements sociaux, s’agrandit à nouveau et donne le coup d’envoi à un partenariat nouveau public-privé. Les 406 nouveaux bénéficiaires des logements sociaux -version SEMA-SA- ont définitivement tourné le dos au stress de la location dans le district de Bamako.
Les nouveaux propriétaires de maison ont reçu samedi les clés de leur maison. C’était au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le chef de l’État, Amadou Toumani Touré.
L’événement s’est déroulé sur le site des logements à Yirimadjo. Les nouveaux bénéficiaires des logements de la SEMA viennent s’ajouter aux 2 588 Bamakois déjà bienheureux. Ce qui porte le nombre des bénéficiaires du District à 2994.

La cérémonie de remise des clés, emprunte d’une grande émotion comme d’habitude, s’est déroulée en présence du Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, des membres du gouvernement, des autorités politiques et administratives du District, et bien sûr du maire de la Commune VI. Elle a également regroupé les notabilités de Yirimadjo, les promoteurs immobiliers, parents et amis accompagnant les bénéficiaires. Les habitants de Yirimadjo, heureux de recevoir de nouveaux voisins, ont comme à l’accoutumé réservé un accueil très chaleureux au chef de l’État.

EMOTION ET IMPATIENCE

A son arrivée sur le lieu de la cérémonie qui était alors noir de monde, Amadou Toumani Touré a pris un bain de foule avant de s’installer dans la loge officielle. L’Ensemble instrumental du Mali a accompagné cette rencontre avec la foule par une chanson qui a été spécialement dédié au président Touré.

Toujours côté folklore, la troupe de théâtre « Tamaro kènè » était à l’affiche. Elle a donné le ton d’une cérémonie très riche en couleur en traitant du thème portant sur le partenariat entre le public et le privé dans un sketch plein d’humour et d’enseignements. Bien entendu, elle a essayé de faire mieux connaître la SEMA, ses missions, ses réalisations et ses difficultés.

C’est donc dans cette ambiance festive que le maire de la Commune VI, Souleymane Dagnon a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à ses hôtes. Dans son intervention, il soulignera que l’événement est une heureuse circonstance. Elle marque la fin de « la traversée du désert » pour de nombreux citoyens sans logis propre à eux. A ces nouveaux résidents de sa commune, l’édile a offert l’hospitalité, avant de plaider pour la poursuite du programme au grand bonheur des demandeurs encore très nombreux.

On lisait l’émotion mélangée à de l’impatience sur le visage des nouveaux propriétaires sélectionnés pour recevoir leurs clés des mains du chef de l’État. Le porte-parole des bénéficiaires, Bakary Kanté a salué l’ensemble de nos compatriotes sans la contribution desquels, cette initiative du président de la République ne pourrait pas se réaliser. Il a rendu un hommage appuyé au président Amadou Toumani Touré. « Vous nous avez donné les moyens d’éduquer dignement nos enfants« , a-t-il relevé, avant de plaider pour la poursuite du programme afin de permettre aux nombreux demandeurs de savourer le même bonheur d’être propriétaire d’un toit.

En retour, le chef de l’État a remercié Bakary Kanté, salué le peuple malien, sans la contribution duquel rien ne peut se faire, avant de demander aux bénéficiaires de s’acquitter correctement des remboursements mensuels en vue de donner la chance à plusieurs autres Maliens d’accéder à un logement décent. Le président de la République a adressé une mention spéciale au Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga et aux membres du gouvernement, en particulier le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Modibo Sylla, qu’il qualifie d’humble, mais plein de volonté.

DOYENNE DES SOCIÉTÉS IMMOBILIÈRES

Amadou Toumani Touré a souhaité que le partenariat public-privé se poursuive et se renforce davantage au profit des populations.
Le président de l’APIM-Mali, Moussa Coulibaly a remis au chef de l’État un trophée au nom de la Fédération ouest-africaine des promoteurs immobiliers pour ses actions dans le développement du secteur immobilier.

Ces 406 logements réalisés par la doyenne des sociétés immobilières, la Société d’équipement du Mali (SEMA-SA) constituent le démarrage d’un partenariat fécond entre l’État et les sociétés immobilières privées (nationales et étrangères) pour faciliter l’accès du plus grand nombre des Maliens à un logement décent et à moindre coût, a indiqué le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Modibo Sylla.

Cette collaboration a été saluée par le président de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM-Mali) porte-parole de la SEMA-SA, Moussa Coulibaly et le président de la Commission d’attribution des logements sociaux, le général, Mamadou Coulibaly. Pour le premier, ce partenariat dynamique vise à accompagner le programme des 3500 logements sociaux promis et réalisés par le chef de l’État.

Pour le second, la réalisation des logements sociaux n’est pas seulement social, il permet de faire des affaires et de créer de la richesse. La réalisation des 406 logements, entièrement couverts en dalle à Yirimadjo et Samé, a été rendue possible grâce à la signature d’un protocole d’accord entre l’Office malien de l’habitat et la SEMA-SA, qui a lancé un emprunt obligataire sur le marché financier de l’Uemoa, afin de collecter les ressources nécessaires à la réalisation du programme.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Les logements ainsi remis à leurs propriétaires sont de type F3A (101 logements), F3B (également 101), F3C (103) et F4 (101). Tout comme les logements construites précédemment, ces maisons sont bâties sur des sites entièrement viabilisés, comportant la voirie, les réseaux d’assainissement, de sécurité incendie, d’électrification et d’adduction d’eau.

La superficie totale du site de Yirimadjo, qui abrite 300 logements réalisés sur deux lots, est de 11 ha 90 ca. Celui de Samé qui abrite les autres logements est de 2ha 51 ca. L’ensemble des réalisation ont coûté plus de 6,313 milliards de Fcfa hors taxe, que l’OMH s’engage à rembourser sur une période de cinq ans.

Le programme bénéficie des mêmes avantages qui ont été consentis au programme gouvernemental notamment la gratuité du terrain, les exonérations d’impôts et de taxes. Idem pour les conditions d’accès. Le remboursement sans intérêt est étalé sur 25 ans et les mensualités varient entre 26 700 et 37 967 Fcfa selon le type de logement.

L’inauguration des logements sociaux réalisés par IFA-BACO à Sébénikoro devrait en principe, avoir lieu cette semaine. Comme quoi, le partenariat Etat-privé a le vent en poupe en la matière.

A O. DIALLO-L’Essor

10 juillet 2007.