Partager

logement1.jpg
L’illustre visiteur a été accueilli sur le chantier des logements à Niamana dans la périphérie de la capitale par la ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salimata Fofana, et les responsables des structures techniques de son département.

C’est sous une tente que les ingénieurs en bâtiment ont exposé le plan général des logements construits par le Venezuela. Le site est donc situé dans le secteur de Niamana et la maison type est constituée de 3 chambres, 2 toilettes, un salon, une cuisine et une terrasse. Chaque chambre sera équipée du mobilier élémentaire.

Le chantier qui va coûter environ 3 millions de dollars, soit 1,2 milliard de Fcfa, évolue normalement. Les fosses septiques sont déjà réalisées ainsi qu’une partie du gros oeuvre. Les techniciens vénézuéliens ont annoncé l’arrivée dans notre pays des autres matériaux de construction, au plus tard fin août. Le chantier, lui, doit être entièrement achevé en février 2009.

Le général Gilberto Barrios a indiqué que le premier objectif de son séjour est de transmettre à notre pays les salutations fraternelles du président Hugo Chavez. Son pays, a-t-il assuré, poursuivra son appui au peuple malien à travers notamment la construction de logements sociaux.
Mme Gakou Salimata Fofana a, pour sa part, félicité le visiteur des efforts déployés par son pays pour offrir un logement décent au maximum de Maliens à faible revenu.

Selon le ministre, ces habitations seront gérées comme les autres logements sociaux construits par l’État et les entreprises privées. Par conséquent, ils seront attribués selon les mêmes critères malgré leur standing élevé. Gilberto Barrios a promis aux habitants de la nouvelle cité, des infrastructures complémentaires comme une mosquée et des clôtures.

Les deux personnalités ont ensuite planté des palmiers avant de tenir une séance de travail avec les experts des deux pays.

On se rappelle qu’en visite officielle dans notre pays en août 2006, le président Hugo Chavez Frias avait parcouru en compagnie du président Amadou Toumani Touré le chantier des 1008 logements sociaux de Yirimadio.

Impressionné par cette volonté d’offrir des logements décents aux couches les plus démunies, Hugo Chavez Frias avait salué cette « initiative extraordinaire » et ce « bel exemple de lutte contre la pauvreté« . Enthousiaste, il a alors promis d’aider notre pays à construire d’autres maisons destinées aux pauvres, le Venezuela se chargeant de fournir matériaux et équipements de construction. Hugo Chavez avait juste demandé au président Touré de baptiser ces logements « La cité bolivarienne« .

A. M. CISSÉ

12 Aout 2008