Partager

Le ministre du Logement, Mahamadou Diarra, a remis mercredi et jeudi les clés de 40 logements à San et 40 autres à Koutiala, aux populations de ces localités.

Ils sont 40 nouveaux bénéficiaires (15 femmes et 25 hommes) à recevoir les clés de logements sociaux de San et de Koutiala. Les clés des 40 logements de San (deuxième lot) ont été remises à leurs propriétaires mercredi 11 décembre, dans le quartier de Lafiabougou à San. Les logements de Koutiala, dans le quartier de Darsalem 1 (deuxième lot) ont également été restitués à leurs bénéficiaires. Ces 40 logements sociaux de San et de Koutiala sont de la tranche de construction 2009-2010. « La question du logement demeure épineuse et le droit au logement est un droit fondamental « , a déclaré le ministre Mahamadou Diarra lors de la remise officielle des clés des logements de San. A Koutiala, le ministre s’est dit ému de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Il a souligné que les remises des clés revêtent une importance réelle, parce qu’elles constituent l’épilogue d’une longue attente qui n’a que trop duré.

Les 40 logements sociaux de San et Koutiala, sont exclusivement composés de type F3B couverts en tôle, réalisés sur un site viabilisé morcelé en parcelles de 300 m2. il est bâti sur une surface de 62,95 m2 . Le logement comprend un salon, deux chambres, un magasin, un couloir, une terrasse couverte et une toilette extérieure. Un jardin d’enfants, un Centre d’Etat civil et un centre de santé communautaire composent la cité.

Le coup total de l’opération (travaux de construction, viabilisation, contrôle, morcellement et études) est de 597 494 148 F CFA. Le remboursement des bénéficiaires porte sur la somme de 330 millions de F CFA représentant 55 % du coût de l’opération. L’Etat prend en charge 45 % soit 267 494 148 F CFA sans compter les exonérations fiscales.

Les entreprises Savoir Naman construction, Etaf, Somega, Anna service, ESYK-BTP, SAED-Sarl et CTEXCEI ont fait les travaux. Sanois et Koutialais ont exprimé leurs joies à travers les chants et danses du terroir. De même type que ceux de San, les logements sociaux de Koutiala disposent d’un lieu de culte à la place d’une mairie, contrairement à San.

Le coût total de l’opération est de 536 763 830 F CFA. Les bénéficiaires rembourseront 61 % de cette somme et l’Etat prendra les 39 % restant. Selon les présidents des commissions d’attribution, les répartitions ont été faites de façon équitable, sans favoritisme par une commission indépendante composée des services y afférents. » C’est une joie pour l’ensemble des bénéficiaires de recevoir les clés de notre chez-soi. C’est un rêve qui se réalise pour nous. Le loyer avec son lot d’humiliation est désormais un mauvais souvenir « , a déclaré, Kouyaté Fatalmoud Kouyaté, porte-parole des bénéficiaires de San. Elle a pris l’engagement devant le ministre, au nom des bénéficiaires de s’acquitter des forfaits mensuels. Idem pour la porte-parole des bénéficiaires de Koutiala, Kamissoko Aminata Watt d’exprimer l’immense joie des heureux bénéficiaires d’avoir un toit et d’être désormais à l’abri des difficultés des locations. » En raison de l’extrême pauvreté de la zone, celui qui donne un toit, aura tout donné. Ces logements constituent pour nous une réponse positive à la pauvreté « , a dit le maire de Koutiala, Dramane Tounkara avec émotion. L’émotion était grande également pour le président par intérim de la commission d’attribution des logements de Koutiala, Kari Sogoba.

Mais aussi pour les bénéficiaires qui n’ont pas tari de remerciements vis-à-vis du gouvernement à travers le ministre Diarra. Ces logements font partie du programme des 1 700 logements sociaux de la tranche 2009-2010. Et surtout de construction des habitats décents pour le plus grand nombre de Maliens. A l’image des programmes antérieurs, le remboursement s’étale sur une période de 25 ans (300 mois) sans intérêt avec des mensualités de 33 500 F CFA. Les deux villes, San et Koutiala bénéficient ainsi de 70 logements sociaux remis en deux tranches, 30 puis 40 actuellement. Les nouvelles cités viennent apporter un relief supplémentaire à la beauté de la capitale du coton et de celle de Santoro et Karantela. Les cérémonies d’inauguration ont été présidées par le ministre du Logement Mahamadou Diarra. Il était accompagné par le directeur général de l’Office malien de l’habitat, des directeurs régionaux de l’urbanisme et de services rattachés. Gouverneurs de régions, préfets et notabilités respectifs des différentes villes étaient également présents.

Aminata Traoré

(envoyée spéciale)

Les Echos du 13 Décembre 2013