Partager

salon-2.jpg
La réalisation de 566 logements par IFA-BACO et la SEMA-SA démontre l’efficacité de la formule.

Le chef de l’Etat Amadou Toumani Touré a présidé hier l’ouverture de la troisième édition du Salon de l’habitat de Bamako (Sahaba) 2008.

La cérémonie s’est déroulée au Centre international de conférence en présence de membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République et des représentants des pays amis et organisations internationales.

Au delà du cadre de rencontres et d’échanges qu’il offre aux professionnels de l’habitat, le Sahaba 2008 symbolise la collaboration active entre l’État et le secteur privé pour la promotion de l’habitat. Cette troisième édition est ainsi organisée sous le thème générique « l’habitat et les enjeux du partenariat public-privé« .

Ce thème d’actualité reflète aussi une préoccupation majeure pour nos opérateurs a indiqué le président de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali, Moussa Balla Coulibaly. « En initiant ce partenariat dans notre domaine d’intervention, l’État a manifestement contribué à innover et à instaurer une dynamique de promotion du secteur privé dans la réalisation des grands chantiers du développement« , a-t-il constaté.

La réalisation de 566 logements par IFA-BACO et la SEMA-SA a ainsi permis aux promoteurs privés de contribuer de manière exemplaire au financement et à la réalisation de programmes de logements sociaux dans le respect des normes techniques et professionnelles, démontrant ainsi le savoir-faire des acteurs locaux.

Le Salon de l’habitat de Bamako est un événement qui constitue une opportunité d’échanges d’expériences et surtout de réflexion sur les problématiques liées à l’évolution de ce secteur. Les précédentes éditions ont concrétisé la volonté commune du gouvernement et des opérateurs privés du secteur de l’habitat d’œuvrer pour la promotion immobilière et de favoriser l’accès du Malien moyen à un logement décent et à moindre coût.

La manifestation, malgré sa jeunesse, a gagné en audience et en crédibilité, a noté la ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salimata Fofana. « Le salon 2007 a enregistré la participation de plus de 75 exposants nationaux et étrangers et a conduit à la réalisation d’opérations commerciales totalisant un chiffre d’affaire de plus d’un milliard de Fcfa« , a souligné Mme Gakou Salimata Fofana.

La présence du chef de l’État à la cérémonie d’ouverture de Sahaba 2008 constitue l’expression de son engagement personnel et de sa détermination à œuvrer pour la promotion des grands chantiers de développement du pays. Ce salon apparaît ainsi comme une suite logique des actes qu’il a posés depuis 2003 avec le lancement du programme de 3500 logements sociaux. Avec un total de 4066 logements, ce programme a permis d’exaucer le rêve d’autant de chefs de famille.

Sur la base des acquis des programmes antérieurs, une nouvelle étape sera amorcée avec la réalisation très prochaine de plus de 10.000 logements sociaux dont 5400 par l’État et le reste en partenariat avec les promoteurs privés nationaux et internationaux dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de développement économique et social, assure le ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme.

S’adressant aux promoteurs immobiliers et professionnels du BTP, Mme Gakou Salimata Fofana a préconisé d’optimiser la production de logements à moindre coût par l’utilisation de matériaux locaux, le recours à de nouvelles techniques et technologies de construction, la conception de plans adaptés, et de tout autre moyen s’inscrivant dans la cadre de la mise en œuvre de la politique de l’accès du plus grand nombre à un logement décent.

La ministre a aussi lancé un appel aux banques et institutions financières pour qu’elles accompagnent les promoteurs immobiliers et adaptent leurs produits et procédures de financement au contexte socio-économique de notre pays.


LE RECOURS AUX MATÉRIAUX LOCAUX

Après avoir coupé le ruban symbolique de la foire exposition du salon, le président Amadou Toumani Touré a visité la quarantaine de stands dressés à cette occasion. Les produits exposés sont divers et variés.

La Société d’équipement du Mali (SEMA-SA) a tenu à présenter les programmes qui la lient à l’État. Ces programmes futurs et en cours de réalisation sont bien détaillés dans son stand.

Les architectes maliens présentent quelques-uns de leurs projets. Ils s’emploient également à montrer tout ce qu’ils font comme activités, de la conception du projet aux études de faisabilité en passant par le suivi des chantiers.

Il en est de même pour le cabinet de l’Ordre des ingénieurs conseils et des urbanistes qui présentent revues, bulletins, schémas directeurs et divers autres outils de travail aux visiteurs.

La Bank of Africa et la BHM proposent différentes cartes bancaires et le « B web » qui donne les possibilités de consultation sur internet.

Les Ateliers militaires centraux de Markala exposent des photos de quelques unes de leurs réalisations dans plusieurs domaines de compétence, tandis que les applications d’économie d’énergie du réseau EDM sont présentées par l’Amader.

La Société de construction et de gestion immobilière du Burkina Faso qui a accompagné le 6è salon international de Ouagadougou, expose son expertise.

Après la visite des stands, Amadou Toumani Touré a dit toute sa satisfaction. « Mieux vaut voir une fois que d’entendre 100 fois » a-t-il commenté en se félicitant de la variété des produits exposés et des progrès réalisés par rapport à la dernière édition du Sahaba.

Le chef de l’État s’est dit conforté par le thème de la 3è édition du salon -« l’habitat et les enjeux du partenariat public-privé« – qui illustre un des points majeurs du Conseil présidentiel pour l’investissement qui s’est déroulé le lundi dernier à Koulouba.

Le président Touré a, lui aussi, établi une relation entre la croissance des ambitions et la rationalisation des coûts par un recours accru aux matériaux locaux.

S. DOUMBIA – L’Essor

22 Février 2008.