Partager


Me Mountaga TALL, le Président du CNID Faso Yiriwa Ton serait-il devenu insolvable? Ce serait le cas, au regard du bras de fer qui l’opposerait aux héritiers du vieux Doumbia, le propriétaire des locaux qui abrite les locaux de ce parti depuis de longue date.

D’après les oreilles proches du dossier, Me Mountaga Tall a cessé de payer tout simplement, sans mot dire; et cela bien avant la port du vieux Doumbia. Les héritiers qui se sont rendus compte du fait ont vite interpellé, l’avocat politicien qui traîne encore des pieds.

Or, disent les mêmes oreilles, le scénario est simple : Me Mountaga doit commencer par reconnaître ses dettes, et les payer ensuite pour au moins continuer à occuper les lieux. L’autre alternative serait de le vider des lieux et de le poursuivre devant les tribunaux. Ce qui est un autre débat.

Dans tous le cas, le problème est sérieux car il pose le problème de la crédibilité de nos politiques. L’Etat du Mali, annuellement alloue des subsides aux partis politiques. Et l’un des critères d’éligibilité à ce registre est que les partis politiques doivent justifier d’un contrat de bail dûment enregistré. Alors question: le contrat régulièrement produit dans les documents comptables du CNID est-il vrai-faux?


15 Décembre 2008