Partager

La 17 ème session ordinaire du Conseil d’administration du Laboratoire national de la Santé (LNS) s’est tenue hier jeudi 2 septembre au siège de la structure. Cette session ordinaire à mi- parcours a permis de révéler le résultat des analyses effectuées l’année dernière sur des échantillons d’aliments, de médicaments et d’eaux sur l’ensemble du territoire national. De ces résultats, il ressort que 48, 3% des aliments et boissons consommés à travers le pays sont déclarés non conformes, 26% des eaux sont dans la même situation de non-conformité, idem pour 3% des médicaments.

C’est le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Ousmane Touré, qui a présidé à la cérémonie d’ouverture des travaux. Il avait, pour la circonstance à ses côtés le Directeur du Laboratoire national de la Santé, le Pr Bénoit Yaranga Koumaré

Cette 17 ème session ordinaire du Conseil d’administration du Laboratoire national de la Santé avait quatre points à l’ordre du jour. Il s’agissait pour les administrateurs d’adopter le procès-verbal de la session précédente, contrôler les tâches et adopter le rapport d’activité de 2009. Cette session à mi-parcours a été également mise à profit pour examiner le rapport d’activité du 1er janvier au 30 juin 2009.

Ainsi, en terme d’activités, il ressort que le LNS, dans sa mission de surveillance de la qualité, a sillonné, en plus du district de Bamako, sept régions administratives du Mali. A travers ces missions, il a assuré, courant premier semestre, au prélèvement et au contrôle de qualité de 713 échantillons de médicaments contre 604 échantillons en 2009. Le nombre d’aliments et de boissons contrôlés a connu une hausse substantielle en passant de 307 à 747. Et le nombre d’eaux prélevées est également passé de 176 à 464 cette année. Ces contrôles, a en croire le responsable du LNS, ont permis de déceler 48, 3% de taux de non-conformité des aliments et boissons. 3, 23 % des médicaments utilisés sont dans la même situation et les eaux consommées atteignent un taux de 26% de non conformité aux normes sanitaires.

Le LNS a précisé que tous les ARV réceptionnés par la pharmacie populaire du Mali dans le cadre des appels d’offres sont tous conformes.

Toute chose qui constitue des motifs de satisfaction pour le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Ousmane Touré. Ce dernier s’est surtout félicité de l’étroite collaboration qu’entretiennent le LNS et la pharmacopée américaine. Une collaboration qui a permis l’acquisition de huit kits minilabs pour le contrôle de qualité des médicaments au niveau périphérique notamment pour l’ensemble des directions régionales excepté Kidal.

Le secrétaire général du département s’est aussi réjoui du fait que l’épineux problème de contrôle du Gossypol dans les huiles de coton soit en passe d’être résolu grâce à la mise au point par le LNS d’un protocole d’identification et de dosage de cette substance. Aussi, un autre protocole a été mis au point pour la recherche et le dosage de la mélamine dans le lait.

Toutes choses qui ont constitué des motifs de félicitations pour Directeur et l’ensemble du personnel par Dr Ousmane Touré au nom de tous les les administrateurs.

Enfin le Secrétaire général a adressé ses vifs remerciement à la la pharmacopée américaine pour son appui tant considérable au profit du Laboratoire national de la Santé.

Kassoum THERA

L’Indépendant du 03 Septembre 2010.