Partager

Sept familles des logements sociaux 759 de yirimadio sont confrontées depuis des mois à un problème de propriété avec une femme d’affaires du nom de Souadou Diallo. Les familles concernées sont celles qui portent les numéros 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15. Ces différentes familles ont acquis leurs maisons dans le cadre des logements sociaux initiés par le président Amadou Toumani Touré.

Mais depuis un moment, cette tranquillité est perturbée par une femme d’affaires du nom de Souadou Diallo qui revendique la propriété de la devanture des sept familles.

Souadou Diallo estime que la construction de ces maisons s’est faite sur sa parcelle. Il s’agit d’un terrain qu’elle dit avoir acheté quelques années auparavant. Ainsi, pour reprendre ce qu’elle pense lui revenir de droit, Souadou a clôturé la devanture des sept familles et a condamné les caniveaux pour construire un hangar soigneusement gardé par un gardien. La fermeture de ces caniveaux pose d’énormes problèmes à la population dont les maisons sont régulièrement inondées en cette période hivernale. Car l’eau n’a plus de point de chute.

Le jeudi 23 aout, un vent très violent a arraché les tôles du hangar et les a déposées sur la route, les jeunes excédés par cette situation qui a plus que duré se sont emparés des tôles et les ont étalées sur la route pour exprimer leur raz- le bol.

Aussitôt informée, la femme d’affaires n’a pas tardé à appeler le commissaire Tiégoum Niaré qui se trouve être le frère de son propre gardien. Ce dernier a fait venir ces éléments qui ont fait une décente sur les lieux en procédant à l’arrestation de Amina Touré, fille de Fanta Maïga et de Mamadou Coulibaly. Dès leur arrivée au commissariat du 13ème arrondissement, ils ont été enfermés jusqu’au dimanche dernier où l’affaire a été portée devant le tribunal de la commune VI.

Les habitants des sept familles ont expliqué à la dame que les terrains appartiennent à l’Etat et en conséquence, il peut y construire sans autorisation de personne.

Selon Hawa Touré non moins sœur de Amina Touré, la femme d’affaires a été dédommagée mais elle persiste à vouloir récupérer son terrain. Souadou a même menacé les familles et les a défiées de porter plainte où elles veulent. Elle dit être forte et capable de les enfermer. Selon les victimes, la femme d’affaires a ses entrées chez certaines personnalités, notamment le commissaire de police du 13ème arrondissement et le procureur de la République.

La tension était encore visible quand nous sommes passés au tribunal pour rencontrer les plaignants. Les jeunes avaient décidé d’envahir le tribunal, ce qui a suscité la présence de la police anti-émeute.

Les autorités judiciaires et les autorités en charge de l’habitat sont interpellées afin de venir en aide à ces familles dont la dignité et la liberté sont bafouées par une dame qui abuse de son pouvoir.

Affaire à suivre

Aissata Fodé Samaké (stagiaire)

28 Août 2012