Partager


Le 13 Mai 2008, en compagnie du Maire de la Commune VI, M. Souleymane Dagnon, le ministre du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, M. Sékou Diakité, procédait à l’inauguration des ouvrages réalisés dans la Commune, dans le cadre du Programme de Développement Social Urbain (PDSU).

Il s’agit d’un pont de traversée à Niamakoro, de deux bornes-fontaines à Yirimadjo et d’un caniveau à Banankabougou.

Rappelons que le PDSU est une dynamique partenariale initiée par la Direction Nationale du Développement Social, le service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Mali, et le Bureau de la Coopération Suisse.

L’objectif visé par le Programme est la promotion de la démocratie participative de proximité et de la citoyenneté active, fondées sur la responsabilisation et la concertation des acteurs autour de projets fédérateurs.

Ce fut l’occasion, pour le Maire M. Dagnon, de manifester la gratitude de toutes les populations de la commune VI, face à ces réalisations.

Par ma voix, les autorités communales de la Commune VI saluent cette initiative de développement et se réjouissent de la réalisation d’un pont de traversée à Niamakoro, de trois bornes-fontaines à Yirimadjo et d’un caniveau à Banankabougou”, a déclaré M. Souleymane Dagnon.

Selon le Maire de la Commune VI, le PDSU est un instrument qui se place en droite ligne de la politique sectorielle de lutte contre la pauvreté.

De ce fait, il bénéficie de l’appui du gouvernement, à travers le ministère du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, en partenariat avec la Mairie de la Commune VI et les partenaires techniques et financiers.

Le coût total des ouvrages réalisés s’élève à 85 millions de Francs CFA, dont 15 millions sont déboursés par la Mairie de la Commune VI comme frais de participation.

Aussi, le Maire Souleymane Dagnon conclura : “Les ouvrages réalisés permettront, à coup sûr, d’améliorer le cadre de vie de nos populations. Ils figurent en bonne place dans le Programme de Développement Economique et Social et Culturel (PDESC) de la Commune VI “.

Selon le ministre du Développement Social, l’inauguration des infrastructures réalisées en Commune VI marque la fin de la première phase du PDSU et ouvre la perspective d’une deuxième phase.

Et M. Sékou Diakité, de préciser que le PDSU est un vaste programme qui a concerné non seulement les six Communes du District, mais aussi les Communes urbaines de Gao et de Mopti.

Le coût total de ces réalisations est estimé à 724 389 575 FCFA, dont 600 millions au titre de la contribution du programme, à travers le service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Mali, et 124 389 575 FCFA représentant la contrepartie des collectivités territoriales décentralisées.

Quant à la Coopération Suisse, c’est dans le cadre du management qu’elle est venue en appui au programme pour un coût de 74 225 000 FCFA.

Aussi, aux yeux du ministre Sékou Diakité, le partenariat Etat-Collectivités-Partenaires Techniques et Financiers est la parfaite illustration d’une synergie d’actions pour relever, ensemble, les défis du développement. Toute chose qui cadre bien avec le Programme de Développement Economique et Social (PDES) du Président de la République.

Et mieux, dira le ministre Sékou Diakité, le PDSU peut être considéré comme un instrument de mise en oeuvre du PDES. “Au regard des conclusions de l’évaluation finale et des témoignages recueillis sur l’ensemble des sites d’initervention, le PDSU a pleinement atteint son objectif, à travers la mise en place d’organes chargés d’animer et d’impulser la dynamique dans les quartiers d’intervention“, a-t-il noté.

Et le ministre, de conclure : “Je saisis cette belle opportunité pour adresser, au nom des plus hautes autorités du pays, nos sincères remerciements aux deux coopérations suisse et française qui ont su appuyer ce Programme dans un contexte de décentralisation et de réduction de la pauvreté“.

Adama S. DIALLO

15 Mai 2008