Partager

Sans trop forcer son talent, le Djoliba AC de Bamako a atomisé Casa sport de Ziguinchor sur le score de 4-0, s’assurant une marge de sécurité dans la perspective du match retour. Le public du stade Modibo Kéita a pu admirer le réalisme du champion malien.

Les Rouges de Bamako ont procuré une immense joie à leurs supporters qui ont fait le déplacement dimanche dernier au stade Modibo Kéita. C’était dans le cadre du match aller des préliminaires qui les opposait aux représentants sénégalais du Casa sport. Les supporters djolibistes ont au passage convaincu de leur forte mobilisation derrière une équipe qui a plutôt l’habitude d’assurer à domicile pour négocier au mieux la manche retour.

C’est pourquoi, en faisant le déplacement, ils n’avaient aucune raison de douter d’un exploit de leurs favoris, malgré le fait que celui-ci souffle le chaud et le froid en championnat national. Ils ne se sont pas trompés et n’ont pas été déçus. Même si leur équipe n’avait pas fait sa meilleure prestation, elle a fait un exploit de rêve, en atomisant l’adversaire sur le score 4-0. Une seule mi-temps aurait pu suffire à plier la rencontre si les poulains de Alou Badra Diallo n’avaient pas joué trop la prudence d’entrée de jeu.

L’entraîneur djolibiste a aligné pas moins de 6 joueurs à vocation défensive : Sékou Bagayoko, Kalilou Doumbia, Sory I Bangoura, Issa Traoré, Guimballa Oulé Tounkara, Mahamadou Mariko. En plus, l’orientation du jeu était confiée à deux joueurs résolument portés sur la défensive, à savoir Amadou Diallo et Souleymane Dembélé. Résultat : le représentant malien peinait à imposé un jeu fluide et cohérent, malgré l’abattage de ses récupérateurs, face à une équipe sénégalaise qui était visiblement venue pour limiter les dégâts.

La ligne d’attaque composée de Janvier Abouta et Yahaya Doumbia était sevrée de bonnes balles. C’est plutôt l’arrière garde qui balançait des balles posant d’énormes problèmes à la défense sénégalaise en mal de sérénité. C’est justement ce qui a profité à Amadou Diallo, inscrivant le premier buteur djolibiste à la 10ème minute. (1-0 à la pause).

Aussitôt après la reprise, à la 46ème, la passivité de la défense sénégalaise profita à Janvier Abouta qui doubla la mise. Dès lors, le Djoliba, libéré, a pu sereinement poser le jeu et marquer deux autres d’une rare beauté par Souleymane Dembélé, l’homme du match, (76ème) et Ousmana Cissé (90ème +3).

Par ce large score, le Djoliba AC s’est assuré un déplacement à priori tranquille sur Ziguinchor, à l’occasion du match retour, prévu le 15 janvier 2009. Toutefois, les protégés de Alou Badra Diallo doivent rester prudents et redoubler d’ardeur en terre sénégalaise.

Ils ont d’autant plus raison que les visiteurs ne se présenteront pas en victimes expiatoires, décidés à prouver à leurs inconditionnels de la région sudiste du Sénégal que ce résultat n’était qu’un naufrage de circonstance. C’est en tout cas ce que nous a confié l’entraîneur, Demba Ramata N’Diaye qui soutient que son équipe a été victime d’un manque de compétition.

Jouer pour l’honneur

En vérité, le représentant sénégalais qui a tout de même raté de revenir à la marque par son capitaine, Damao K Diatta, n’a pas montré grande chose qui puisse effrayer les supporters djolibistes. L’équipe casamançaise a par moment fait preuve d’une grande aisance technique, mais jamais, elle n’est arrivée à acculer les protégés du capitaine Cheick Oumar Bathily.

C’est pourquoi, il est facile de croire que les Sénégalais joueront plus pour sauver l’honneur. Et que le Djoliba peut avoir résolument une pensée pour le Club africain de Tunis, une vieille connaissance. Celle-ci était du reste opposée au représentant Bissau guinéen (SC de Bafata), pour cette phase préliminaire.

Faut-il signaler que le tour préliminaire de cette 13ème édition de la Ligue des champions qui s’est disputé le week-end dernier, a vu l’entrée en jeu de trois anciens champions d’Afrique. Il s’agit de : FAR du Maroc (en 2006), Canon de Yaoundé du Cameroun (3 fois champions) et Club africain de Tunis (en 1991).

Au total, 24 autres clubs sont concernés par le tour préliminaire de la plus prestigieuse des compétitions de clubs sur le continent. Dix clubs ont été exemptés de ce tour préliminaire. Outre Al-Ahly, tenant du titre, on retrouve Coton sport de Garoua (Cameroun), finaliste de l’édition 2008, ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire), Africa Sports (Côte d’Ivoire), Ashanti Kotoko (Ghana), Al Ittihad (Libye), TP Mazembe (RDC), Ajax Cape Town (Afrique du Sud), Al Hilal (Soudan) et Etoile du Sahel (Tunisie).


SOULEYMANE DIALLO

05 Février 2009