Partager

Quelques jours après la Coupe d’Afrique des nations, où les Aigles ont déçu, le football malien repart à l’assaut de la scène continentale. Le Stade malien de Bamako joue ce dimanche au Stade Modibo Kéita en tour préliminaire aller de la Champion’s League contre les Angolais de Primeiro de Agosto. Les Blancs relèveront-ils enfin la tête après plusieurs échecs ?

Les compétitions africaines des clubs démarrent ce week-end sur le continent avec les tours préliminaires. Le Stade malien de Bamako, champion du Mali en titre, attaque la prestigieuse Ligue africaine des champions contre le Primeiro de Agosto, vice-champion d’Angola.

Les protégés de Cheick Fantamady Diallo auront à cœur de prendre le dessus sur les Angolais pour se diriger vers le carré d’as de la compétition, l’ambition du club de Sotuba. L’atteinte de cet objectif passe inéluctablement par une victoire sur l’ensemble des deux matchs (aller et retour) contre les pétroliers d’Afrique australe.

C’est une équipe du Stade motivée et engagée que les spectateurs s’attendent à voir ce dimanche sur la pelouse du stade Omnisports. Mais, la tâche ne sera pas facile pour notre représentant tant les clubs angolais ont un bon niveau. En effet, ils ont longtemps joué les premiers rôles dans les compétitions africaines de clubs, avec à leur actif plusieurs trophées gagnés.

Le Club olympique de Bamako (COB) peut d’ailleurs témoigner de cette bonne santé des clubs angolais. En 2001, après une préparation minutieuse avec notamment l’initiation et l’organisation à Bamako du Tournoi international Mobile Oil Delvac (un tournoi qui avait réuni des clubs de la sous-région), les Verts de Bamako ont lourdement chuté en Coupe des coupes face à l’Inter Club d’Angola (3-0 pour les Angolais à Bamako, puis 8-0 à Luanda).

L’arrêt du championnat national pour raison de Can n’a pas arrangé le Stade dans la mesure où l’enchaînement des matches de championnat pouvait lui permettre de se mettre plus en jambe avant cette échéance. Bien qu’elle ait disputé quelques rencontres pendant la période de la Can, l’équipe de Sotuba ne rassure pas dans tous les compartiments du jeu.

A preuve, lors du match en retard de la 6e journée du championnat joué et perdu le week-end dernier face aux Scorpions de l’AS Réal, l’attaque des Blancs n’était pas au rendez-vous, les différentes combinaisons essayées par le coach se sont montrées inefficaces.

En plus, le Stade devra se passer des services de son keeper international Soumbeyla Diakité, suspendu par la Confédération africaine de football après un match contre les Marocains du Widad de Casablanca, l’année dernière.

Gageons que les boys du président Sam se transcenderont, en défendant crânement les couleurs du Mali et en ne s’attendant surtout pas à se qualifier sur tapis vert comme l’année dernière contre les Sénégalais de l’AS Douane. Un triomphe sera le bienvenu.

Ogopémo Ouologuem

(stagiaire)

15 février 2008.