Partager

Le mercredi 13 janvier dernier, à Anono village dans la commune de Cocody, le Conseil de Sécurité Atchan Goto (CSAG), a donné la date du mardi 25 janvier comme ultimatum à Alassane Ouattara et sa suite de prendre leurs dispositions afin de libérer effectivement le village d’Anono d’ou il appelle de façon intempestive à la désobéissance civile. Après cet ultimatum qui expire dans quelques heures, le Conseil de Sécurité Atchan Goto (CSAG) vient cette fois-ci mettre en garde tous ces vampires de l’agonisante françafrique qui projettent de lancer de façon imminente une attaque pour une fois encore faire couler le sang du peuple ivoirien en général et celui du peuple Atchan en particulier.

jpg_pro-koudou-8.jpgEn effet, selon les derniers développements de l’actualité, la présence de certaines forces rebelles sur notre territoire nous interpelle. Le Conseil de Sécurité Atchan Goto (CSAG) tient à rassurer ces forces sous-régionales que lui et tout le peuple de Côte d’Ivoire sont déterminés à faire barrage à toutes sortes d’attaques d’ou qu’elles puissent venir.

Aussi, le Conseil de sécurité Atchan Goto (CSAG), tient-il à prévenir tous les chefs d’Etat africains ayant de prêt ou de loin contribué à la constitution de ces forces en donnant des soldats rebelles, qi`ils seront les seuls coupables et comptables de ce qui pourrait arriver au peuple ivoirien et à leurs ressortissants vivant en Côte d’Ivoire. Comme le disait l’un des officiers supérieurs de l’armée régulière ivoirienne, «s’il doit y avoir la guerre, il faut qu’elle fasse rage».
Que Dieu bénisse le Peuple ivoirien

Pour que vive une Côte d’Ivoire unie et en paix !

Fait à Abidjan, le 22 janvier 2011

Pour le Conseil de Sécurité Atchan Goto

Le Président l’Honorable Yves-Paulin AGUEDE

Publié le lundi 24 janvier 2011 | L’Inter