Partager

Samedi matin, à Koulouba, s’est déroulé une cérémonie solennelle assez particulière : la remise de deux personnes Wolfgang Ebner et Andrea Kloiber à Ursula Plassnik, ministre des Affaires Etrangères d’Autriche, arrivée à Bamako le vendredi soir à 21 H 30. Le couple autrichien a été pris en otage depuis le 22 février 2008 en Tunisie, et détenus par les ravisseurs très mobiles entre le Mali et les pays voisins. Cette libération est intervenue le jeudi 30 octobre 2008.

jpg_Sans_titre-1-9.jpg
Le président ATT a fait son entrée dans la salle des banquets accompagné des deux ex otages Wolfgang Ebner et Andrea Kloiber, ainsi que Ursula Plassnik, ministre des Affaires Etrangères d’Autriche et l’Ambassadeur Anton Prohaska, envoyé spécial du Gouvernement autrichien à Bamako pour obtenir la libération des otages. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, Moctar Ouane et celui en charge de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Sadio Gassama étaient également de la partie.

Le ministre autrichien a exprimé son soulagement face à ce dénouement heureux par le dialogue. Elle a exprimé la reconnaissance du président fédéral de la République d’Autriche, ainsi que toutes les autorités de ce pays au président ATT qui a rendu possible cette libération pacifique de deux otages.

« Ce fut un travail d’équipe, de confiance, de diplomatie et de ténacité du président et de tous ceux et celles qui ont participé à cet effort pour la libération de ces otages qui sont arrivés et qui regagneront leurs familles », a déclaré Ursula Plassnik, ministre des Affaires Etrangères d’Autriche.

L’Ambassadeur Anton Prohaska a salué le pari réussi par le président malien de réunir les deux otages, de les libérer et de les remettre à leurs familles. Selon lui cette séquence lui sera gravée à jamais dans sa mémoire.

Le président de la République a rappelé la sollicitation qui lui a été faite par le président autrichien, ainsi que les visites de la ministre, afin qu’il puisse s’impliquer dans la recherche d’une solution à ce problème.

« Le Mali voudrait dire de manière claire et précise, chaque fois qu’il y a un problème d’otage, on se pose la question à savoir combien a été payé pour pouvoir le réaliser ? Le Mali n’a reçu aucun sou de l’Autriche pour faire une quelconque transaction, le Mali n’a donné absolument rien du tout pour faire une transaction. Je voudrai témoigner ici devant la communauté internationale et le peuple malien que ce sont les efforts soutenus de nos populations, de nos élus, des notables qui se sont tous mis ensemble et conjuguer leurs efforts pendant des mois qui ont permis d’atteindre ce résultat », a conclu ATT.

A la question de savoir qui sont les ravisseurs de Wolfgang Ebner et Andrea Kloiber, ATT est resté évasif « vous savez, il y a plusieurs groupes, trois ou quatre, nous avons finalement retrouvé les vrais, par personne interposé … »

C’est juste à la fin de la cérémonie que les ex otages et la délégation venue les chercher ont pris la route de l’aéroport pour se rendre dans leur pays où tout le monde les attend.


Boukary Daou

03 Novembre 2008