Partager

Les ex-otages sont arrivés mardi 7 février vers 22h30 à Nairobi au Kenya par un avion spécial de la Croix-Rouge internationale. Leur chantier de construction d’une route dans la région du Sud-Kordofan avait été attaqué le 28 janvier dernier par les rebelles de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan. Après plus de dix jours d’intenses négociations, c’est donc le soulagement à Pékin. Le ministre des Affaires étrangères soudanais a confirmé le transfert des ex-otages vers le Kenya.
Impossible de savoir aujourd’hui si les rebelles ont obtenu quelque chose en retour. Selon la presse chinoise, le Comité international de la Croix-Rouge a joué les intermédiaires dans les négociations. A noter parmi les sourires les plus repris par les journaux ce matin, celui de ces 2 femmes chargées de la traduction et des contrats sur le chantier attaqué le 28 janvier dernier. Comme le reste des ex-otages leur identité n’a pas été révélée, mais elles sont très attendues dans leur province natale du Sichuan à l’ouest de la Chine d’où viennent la plupart de ces travailleurs. RFI.