Partager

Ingrid1.jpg
Ces otages étaient détenus par la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

Quelques heures après sa libération, l’ex-otage, âgée de 46 ans, avait pu retrouver sur l’aéroport de Bogota sa mère, Yolanda Pulecio, et son époux Juan-Carlos Lecompte.
Ingrid Betancourt a passé sa première nuit de liberté dans la maison de sa mère à Bogota sans fermer l’œil, à parler de sa captivité, a rapporté hier son époux.

L’ex-candidate écologiste à la présidence colombienne et ancienne sénatrice, avait été enlevée par un commando des Farc le 23 février 2002 en même temps que sa collaboratrice Clara Rojas, libérée en janvier dernier par la guérilla.

Les otages ont été libérés au cours d’une opération héliportée de l’armée, a expliqué le ministre colombien de la Défense Juan Manuel Santos. Présent sur le tarmac de l’aéroport, celui-ci a jugé que cette « opération était digne d’un film« . Le commandant des forces militaires Fredy Padilla a précisé à ce propos qu' »il n’y a pas eu un seul tir, pas un seul blessé« .

Santos a précisé que l’opération avait été rendu possible grâce à une infiltration du premier cercle des Farc. Comme les otages séquestrés étaient divisés en trois groupes, les agents infiltrés parmi les geôliers guérilleros ont fabriqué un faux ordre d’Alfonso Cano, le nouveau chef des Farc. Les otages ont ainsi été regroupés « soi-disant toujours sur ordre de Cano » par leurs gardiens dans un lieu du sud du pays.

Puis un hélicoptère qui, en réalité, appartenait à l’armée nationale et avait à son bord des membres des services secrets, a libéré les otages dans le lieu de regroupement. « César », le chef des geôliers rebelles, et un autre guérillero qui se trouvaient dans l’hélicoptère, ont été immédiatement « neutralisés« .

Le ministre a également révélé qu’un « plan B » de rechange qui consistait à encercler les Farc sans les combattre et à faire venir des organisations humanitaires pour négocier les libérations, était prévu en cas d’échec. Les États-Unis « nous ont un peu aidés à calibrer certaines choses mais très à la marge. La vérité, c’est que ce fut une opération à 100% colombienne, et que la totalité du travail de renseignement a également été colombien« , a indiqué Santos.

Après sa libération, Ingrid Betancourt a retrouvé hier à Bogota ses enfants arrivés de France dans un avion qui transportait également le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner.

L’ex-otage est montée dans l’avion et s’est jetée dans les bras de Mélanie, 22 ans et Lorenzo, 19 ans. Son ex-mari Fabrice Delloye ainsi que sa sœur, Astrid, se trouvaient aussi à bord de l’avion parti dans la nuit de Paris avec une trentaine de personnes à bord, dont le médecin de l’Élysée. Selon la présidence française, Ingrid Betancourt reviendrait cet après-midi à Paris dans le même Airbus A 319 de la République française.

À l’instar de la Colombie, la France célébrait hier la libération de Betancourt en attendant d’accueillir aujourd’hui l’ex-otage, qui a été au cœur d’une mobilisation exceptionnelle dans tout le pays, du sommet de l’État jusqu’aux plus petits villages.

Dans ce pays, le sort d’Ingrid Betancourt était devenue une cause nationale. Dans une déclaration au palais de l’Élysée, le président français Nicolas Sarkozy, entouré des deux enfants et de la sœur de l’ex-otage, avait rendu hommage au président colombien Alvaro Uribe, et salué « une opération militaire couronnée de succès » avant d’appeler les Farc à cesser « leur combat absurde ».

« Jamais nous n’avons improvisé« , a assuré dans un discours à la nation, le président colombien, qui a salué « le travail magnifique des militaires« .

« Je remercie le président Uribe d’avoir pris ce risque, je sais que cela a dû être un moment très difficile parce que l’opération était très risquée mais elle s’est déroulée de manière impeccable« , a réagi Ingrid Betancourt après sa libération.

L’ensemble des dirigeants étrangers a exprimé son soulagement, à commencer par le président américain George W. Bush qui a félicité Alvaro Uribe.

Essor

Du 04 Juillet 2008