Partager

La cour de l’hôpital Mère-Enfant “Le Luxembourg” a servi de cadre à la tenue d’une cérémonie organisée par les responsables de l’hôpital en collaboration avec ceux de la Fondation pour l’Enfance le vendredi dernier dans la matinée.

Cette cérémonie a été organisée pour la réception par l’hôpital d’un nouveau scanner de dernière génération très efficace dans la pratique de tous les jours. Sa mise en service permettra, grâce à sa performance, d’améliorer la qualité des prestations dans cet établissement hospitalier.

Les interventions

Je suis aujourd’hui très heureux de l’acquisition de cet appareil. Depuis plusieurs années, l’hôpital Mère-Enfant s’est fixé comme objectif prioritaire de répondre à tous les besoins des populations de Bamako et du Mali. L’acquisition de cet appareil ne fera qu’améliorer les performances de l’hôpital dans son travail de tous les jours. Et grâce à la Fondation pour l’Enfance, ce rêve est devenu une réalité”, a dit M. Dramane Ouattara, administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance.

Quant à la directrice de l’hôpital, Mme Cissé Anta Sidibé, elle dira : “Aujourd’hui est un jour inoubliable pour nous, car l’acquisition de ce scanner est un pas très important pour nous. Il nous permettra de détecter beaucoup plus de maladies que les autres appareils ne peuvent pas jusque-là”.

La visite de l’appareil

Cette intervention a été suivie par la visite de l’appareil installé dans un bâtiment aménagé à cet effet. Ce nouvel appareil appelé Asteion Super 4 édition de marque Toshiba est composé d’un scanner, d’une imprimante laser, d’une injection automatique, d’un onduleur pour le système informatique, un onduleur pour l’ensemble du système.

D’un coup total de 350 000 000 F CFA, l’appareil a été offert par le Guide de la Révolution Libyenne Mohammar Kaddafi dans le cadre de la coopération avec la Fondation pour l’Enfance, il permettra l’amélioration du plateau technique, l’amélioration de la qualité des prestations offertes, le renforcement des capacités de diagnostic, la réduction notoire des références et des évacuations sanitaires et l’amélioration de la prise en charge totale des patients.

Selon M. Baby, cet acte est un exemple de coopération réussi entre Maliens et Libyens. La cérémonie s’est achevée par un cocktail offert par la direction du Centre Hospitalier Mère-Enfant.

Moussa KONDO (Stagiaire)

18 Aout 2008