Partager


Monsieur le Président,


L’Ecole connait de nombreux dysfonctionnements conduisant à des entorses graves au déroulement normal des cours. Cette situation est préoccupante car elle porte en elle les germes de la dégradation de la qualité de notre plus grande richesse: la ressource humaine.

Sur la base du Programme Décennal de l’Education, issu en son temps d’une large concertation, et des engagements du Président de la République, d’importants efforts ont été consentis ces dernières années par l’Etat et les partenaires au développement en matière

d’infrastructures scolaires et universitaires, d’équipements, de fournitures scolaires, de recrutement et de formation du personnel enseignant. Ces efforts ont produit des résultats appréciables.

En dépit de ces avancées, il subsiste encore bien d’insuffisances, il ya encore plus inquiétant: c’est la rupture de l’Ecole d’avec ses propres règles et nos valeurs cardinales. Aussi, s’il ya aujourd’hui un thème qui puisse et doive nous mobiliser tous, c’est celui de la restauration des valeurs fortes de l’Ecole: éthique, discipline, travail et réussite.

Monsieur, Salikou SANOGO
Président du Comité Préparatoire du Forum National sur l’Education

Face à cette situation et suite à l’interpellation de l’ensemble des acteurs de l’Ecole par le Président de la République, j’ai annoncé en mars dernier, après avoir consulté les acteurs et partenaires du système éducatif, la tenue au mois d’août prochain, d’un Forum National sur l’Education.

Notre système éducatif, comme partout ailleurs, ne peut être réformé que sur la base d’une vision commune de la mission que nous voulons confier à l’école, à l’université et aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Pour cela, chacun des acteurs de l’Ecole a son mot à dire et un rôle à jouer dans la concertation la plus large possible: enseignants de l’intérieur et de l’extérieur, élèves et étudiants, parents, pouvoirs publics, élus, classe politique, syndicats et organisations de la société civile et secteur privé.

C’est tout le sens du Forum qui doit être un moment fort de mobilisation de la Nation autour de l’Ecole avec des engagements de toutes les parties. Il s’agit de réunir un consensus large et solide autour des solutions réalistes par rapport aux questions majeures qui agitent l’Ecole.

Aussi, j’ai décidé, au regard de votre compétence et de vos qualités morales, de vous confier la présidence du Comité Préparatoire du Forum National sur l’Education.

Je vous remercie d’avoir accepté cette lourde charge pour laquelle nous avons convenu que le Comité soit composé de personnalités à l’expérience, à la crédibilité et à l’intégrité avérées. Je les remercie d’avoir accepté de se joindre à vous pour conduire ce processus dans lequel nos concitoyens placent tant d’espoir.

L’objectif est de faire de l’école un creuset socio économique susceptible de soutenir le développement de nos atouts économiques, d’ouvrir de nouvelles opportunités d’emplois et de ressources à la jeunesse et de la préparer aux enjeux de l’intégration régionale, comme l’indique le Projet de Développement Economique et Social (PDES).

Pour cela, les aspects liés notamment au remodelage de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour en faire un moteur d’innovation et de recherche, au développement de l’enseignement technique axé sur l’emploi et à l’atteinte de la scolarisation universelle doivent être des objectifs prioritaires partagés.

Tout comme la dignité de l’enseignement ainsi que les conditions de travail des élèves et des étudiants, il est important que l’éducation retrouve ses valeurs fortes: éthique, discipline, travail et réussite.

Ces défis sont à notre portée, parce que nous en avons la volonté, la détermination, l’énergie, les valeurs, la vitalité et la créativité.

Vous organiserez les concertations régionales et les ateliers selon des modalités qui permettent à chaque acteur et partenaire d’apporter sa contribution à l’édification d’un système éducatif national répondant à nos besoins.

Le Comité décidera, dans ce cadre, de l’agenda des concertations et des ateliers et pilotera sa mise en oeuvre.

Il restituera l’ensemble de la démarche qui devra déboucher sur les documents de travail pour le Forum.

En vous assurant de mon soutien et de ma disponibilité, je veillerai à ce que vous disposiez de la collaboration notamment des départements ministériels et de leurs services techniques et des moyens requis pour le bon accomplissement de votre mission.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.


Modibo SIDIBE

Commandeur de l’Ordre National

28 Mai 2008