Partager

Le vieux Chaka fait parti du lot des personnes âgées qui ont développé une phobie de la mort. En effet très âgé, il suffit d’entamer un débat sur un décès pour que le vieux Chaka commence à pleurer et accuse de vouloir qu’il meurt. Ses petits enfants qui n’hésitent pas à se servir de cette phobie, lui font tout le temps des blagues plus torrides les unes que les autres. 

Ainsi, la campagne de vaccination contre la Covid-19 était une fois de plus un moyen pour eux de comploter contre leur grand-père et profiter au maximum de sa phobie. Sauf que les choses ne se sont pas déroulées comme prévues…

Pour alimenter la peur du vieux Chaka, ses petits enfants ont fait exprès de s’assoir à ses côtés pour le provoquer en ces termes : « le vaccin contre la Covid-19 est obligatoire pour tous les maliens. Nous allons tous devoir la faire » commence le chef de la bande. Puis un second enchaîne « Euh… moi quand même je ne risque pas de me faire vacciner. Hier le grand-père de mon ami Amadou a été hospitalisé à l’urgence juste après s’être fait vacciner. Et depuis il ne s’est pas encore réveillé. « Moi, même j’ai un ami qui m’a confié que sa grand-mère est décédée juste quelques heures après son vaccin. » cautionne le 3e avant que le dernier n’ajoute sa touche finale : « En tout cas nous on est sauvé puisque ce lot de vaccin ne concerne que les personnes âgées. Celui qui devrait s’inquiéter est juste à côté. Façon dont il est fragile, ça m’étonnerait qu’il survive. Pourtant papa disait qu’il allait l’amener au centre demain matin pour qu’il se fasse vacciner ». 

Tous prirent un air de chien battu puis le chef de la bande ajoute  : « Chaka si jamais tu ne reviens pas du centre, pardonne nous s’il te plaît. Tu sais qu’on t’aime énormément. Sache que tu vas beaucoup nous manquer. Prie pour nous à l’au-delà. Il se pourrait qu’on te rejoigne 100 ans plus tard. ». Ils lui donnèrent tous la  main avant de s’en aller. Tout ceci sans que le vieux Chaka ne dise un mot.

Le lendemain matin alors,  tous voulaient aller voir comment se portait leur grand-père chéri après la frayeur de la nuit précédente, pensant qu’il allait pleurer pendant des heures et refuser qu’on l’amène au centre de vaccination. Mais contre tout attente, c’est par des cries et des pleurs alarmantes qu’ils ont réveillé la famille. Résultat : le vieux Chaka est inanimé, couché dans son lit comme s’il était mort.

Ses petits fils se mirent alors  à pleurer et à s’accuser à tour de rôle devant la presque dépouille de leur grand-père. Jusqu’à ce qu’un d’entre eux, le chef de la bande, prenne la main du vieux Chaka et lui dise ceci : « Grand-père, réveille toi s’il te plaît. Si tu nous quittes maintenant qui allons nous taquiner ; qui sera notre bouclier quand les parents vont nous gronder ? Je sais bien qu’on te fatigue énormément avec nos blagues mais c’est parce qu’on t’aime. S’il te plaît… ! Si tu te réveilles, nous te promettons de ne plus jamais recommencer. »

Juste après cette déclaration émouvante, la presque dépouille du vieux Chaka éternua, il ouvra délicatement ses yeux et dit : « Vous me promettez de ne plus jamais recommencer ? » alors ils haussèrent tous la tête pour dire oui !

En fait le vieux Chaka n’avait rien il a juste fait semblant d’être mort pour donner une bonne leçon à ses petits enfants. Et depuis ce jour, il est le grand père le plus choyé. Ses petits enfants ne plus lui font plus de blagues à lui couper le souffle !

Soumba Diabaté 

@Afribone